La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 695,16
    -235,54 (-1,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

La Nasa reporte le décollage de la fusée Artémis I vers la Lune

Le lancement de la fusée d’Artémis I doit être repoussé. Prévu initialement le lundi 29 août 2022, le départ de la mission vers le satellite naturel doit être reporté.

Mise à jour du 31 août à 9h15 : La Nasa a annoncé qu’elle vise désormais le samedi 3 septembre pour lancer Artémis I vers la Lune. La fenêtre de lancement d’une durée de 2h s’ouvre à partir de 20h17 (heure française).

Article original : Ce devait être le grand jour pour la Nasa : ce lundi 29 août 2022, l’agence spatiale voulait envoyer dans l’espace la première mission de son programme Artémis en direction de la Lune. Cependant, l’agence spatiale est contrainte de repousser ce décollage. La prochaine fenêtre de tir devrait être le vendredi 2 septembre, évoque déjà sur Twitter le planétologue Thomas Appéré, ainsi que d’autres spécialistes de l’exploration spatiale. De son côté, la Nasa n’a pas encore confirmé cette date.

La fusée d’Artémis I a eu un problème de moteur

Quelques heures avant le lancement, une fuite de carburant avait été constatée au niveau de la fusée d’Artémis I, suscitant de premières inquiétudes. La Nasa n’avait néanmoins pas laissé entendre que la mission était compromise. Puis, aux alentours de 13h40, l’agence spatiale a fait savoir que le compte à rebours du lancement était mis en attente, à T-40 minutes.

[Lire la suite]