La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 215,52
    +190,06 (+0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1636
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    25 787,21
    +377,46 (+1,49 %)
     
  • BTC-EUR

    55 237,93
    +2 289,09 (+4,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,22
    +17,87 (+1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

La Nasa a mis un nouveau satellite de surveille de la Terre en orbite

·1 min de lecture

La Terre compte désormais un satellite Landsat supplémentaire dans son orbite. Le 27 septembre à 20 h 12 (UTC +2), la Nasa lançait Landsat-9, sonde d'observation de la planète, depuis la base militaire de Vandenberg, en Californie. Landsat-9, dont la masse atteint 2.711 kilos, était stocké en haut d'une fusée Atlas V. La sonde sera placée à 708 kilomètres d'altitude, dans une orbite lui permettant de survoler les pôles Nord et Sud.

Photo du lancement de la fusée Atlas V transportant la sonde Landsat-9, de la base militaire de Vandenberg aux États-Unis. © Jeff Spots, ULA
Photo du lancement de la fusée Atlas V transportant la sonde Landsat-9, de la base militaire de Vandenberg aux États-Unis. © Jeff Spots, ULA

Équipé de divers instruments tels que OLI-2 (Operational Land Imager 2) et le TIRS-2 (Thermal Infrared Sensor 2), le satellite recueillera des données sur l'évolution de la Terre et étudiera l'impact du réchauffement climatique sur les forêts, les océans et les pôles. Lancé par la Nasa, il est piloté par l'agence gouvernementale américaine United States Geological Survey (ou USGS), organisme spécialisé dans la biologie, la géographie ou encore la géologie.

Vue d'artiste de la sonde Landsat-9 en orbite autour de la Terre. © Nasa
Vue d'artiste de la sonde Landsat-9 en orbite autour de la Terre. © Nasa

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles