Publicité
Marchés français ouverture 8 h 9 min
  • Dow Jones

    39 065,26
    -605,78 (-1,53 %)
     
  • Nasdaq

    16 736,03
    -65,51 (-0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0815
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 474,33
    -1 449,75 (-2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 468,00
    -34,66 (-2,31 %)
     
  • S&P 500

    5 267,84
    -39,17 (-0,74 %)
     

Nantes-Montpellier: les Canaris chutent encore à domicile, ça se complique pour le maintien

Nantes-Montpellier: les Canaris chutent encore à domicile, ça se complique pour le maintien

Les Canaris coulent toujours. Le FC Nantes a fait une très mauvaise affaire samedi en s’inclinant 3-0 à domicile contre Montpellier, dans le cadre de la 36e journée de Ligue 1. Des buts de Jordan Ferri (38e), Nordin (47e) et Falaye Sacko (88e) ont sanctionné une prestation médiocre des Jaune et Vert.

Avec cette défaite, la cinquième en sept matchs, le FCN est assuré de rester à une très inquiétante 17e position de premier relégable à deux journées du terme du championnat. Auxerre, 16e, a même l’occasion de prendre deux voire quatre points d’avance en cas de belle performance face au PSG, dimanche soir.

"C’est le problème de toute une saison qui rejaillit, ce n’est pas terminé, mais si on continue avec cette mentalité c’est sûr que c’est terminé", a glissé le défenseur nantais Jean-Charles Castelletto, à chaud, au micro de Prime Vidéo.

Trop faibles les Canaris

Comme un mauvais présage, Andy Delort, aligné d’entrée par Pierre Aristouy mais blessé, a dû céder sa place après seulement deux minutes de jeu. Beaucoup plus tranchants, les Montpelliérains n’ont pas volé leur succès à la Beaujoire. Profitant de la fébrilité de la défense nantaise, Jordan Ferri a remporté son duel avec Alban Lafont avant qu’Arnaud Nordin ne double la mise sur une belle frappe du pied gauche. Et que Falaye Sacko ne crucifie les Canaris en fin de match.

PUBLICITÉ

Malgré les encouragements de leur public, les Nantais, trop faibles, ne parviendront jamais à revenir au score. Et plus inquiétant encore, à se créer des occasions franches. Avant un déplacement à Lille et la réception d’Angers lors de l’ultime journée de championnat, tous les feux sont désormais au rouge vif pour le FC Nantes.

Article original publié sur RMC Sport