La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 535,51
    +603,14 (+1,95 %)
     
  • Nasdaq

    13 588,83
    +396,48 (+3,01 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2053
    -0,0035 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • BTC-EUR

    40 734,47
    +2 795,52 (+7,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    983,43
    +55,20 (+5,95 %)
     
  • S&P 500

    3 901,82
    +90,67 (+2,38 %)
     

"On n’en voit pas le bout" ou "Il faut mettre un bon coup" : un troisième confinement divise les Français

Sandrine Etoa-Andegue
·1 min de lecture

Son masque chirurgical, Jean-Pierre a décidé de le porter au poignet. "Je fais exprès parce que j’en ai marre", lâche-t-il exaspéré. Marre du couvre-feu, marre des restrictions, cet auto entrepreneur n’envisage même pas un reconfinement alors que différents scénarios sont à l’étude. Jeudi 28 et vendredi 29, le Premier ministre Jean Castex mène une dernière série de consultations avec des parlementaires, associations d'élus et partenaires sociaux sur ses modalités d’application.

>> Les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 et l'éventualité du reconfinement dans notre direct.

"Je n’en ai pas envie. J’ai 61 ans, je n’ai pas envie qu’on me casse la tête avec tout ça. Un papier pour dire, désolé de le dire, ‘tu vas aller faire pipi’, c’est quoi ça ?, s’emporte-Jean Pierre. Ce n'est pas que je sois un rebelle, mais je ne suis pas un retour. Je trouverai tous les moyens pour contourner le confinement. Il y en a plein comme moi qui vont faire ça !"

"C’est indispensable à mon équilibre psychologique"

C'est bien le cas de Natacha. Si l'attestation de sortie redevient obligatoire, la fonctionnaire compte en détourner (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi