Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 458,16
    +1 508,91 (+2,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 238,96
    +40,39 (+3,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

Il n’est plus possible d’acheter des animaux sur ce site bien connu

SOPA Images

Leboncoin, l'un des sites Internet de petites annonces les plus populaires en France, a récemment annoncé une décision majeure en matière de protection animale. En partenariat avec le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), la plateforme a pris la décision de bannir la vente d'animaux sauvages et de nouveaux animaux de compagnie (NAC) sur son site, rapporte TF1Infos, le 22 septembre 2023. Cette décision a été saluée par de nombreuses associations de protection animale, bien que certaines estiment qu'elle est encore insuffisante.

Cette initiative découle du souci croissant de l'entreprise pour le bien-être animal et de son engagement à respecter les dispositions légales de la loi de 2021 visant à lutter contre la maltraitance animale. Amandine de Souza, directrice générale de Leboncoin, a exprimé sa fierté quant à cette décision, affirmant que la plateforme "recentrera sa catégorie animaux sur les espèces domestiques". Cela s'accompagnera de rappels à la loi à l'intention des utilisateurs vendeurs et acheteurs.

La Fondation 30 millions d'amis a salué cette avancée, tout en la qualifiant d'insuffisante. L'association demande que la mesure soit étendue à tous les animaux, y compris les animaux domestiques. Elle souligne que les acquisitions impulsives sur le site contribuent aux abandons et aux trafics d'animaux, voire à la prolifération d'élevages clandestins. Cette décision intervient après des années de pression de la part de nombreuses associations de protection (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“La France vit son plus grave krach sur les obligations depuis 1987 et la hausse des taux n’est pas finie”
Vous aimez faire des chiffres ronds à la station-service, voici pourquoi
Quel est donc ce virus détecté dans les abysses de la Terre ?
Prime Video : attendez-vous à voir plus de pubs dans vos contenus préférés
Affaire des pièces de moteur d'avion frauduleuses : des milliers d'avions bientôt cloués au sol ?