Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 986,94
    +2 061,81 (+3,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 246,28
    +47,71 (+3,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

“Ce n’est pas normal” : Zazie inquiète à propos de la crise des Restos du Coeur

Demeocq / Starface

"Si rien n’est fait, on devra fermer d’ici trois ans", a averti le président des Restos du cœur, Patrice Douret, dans Le Parisien. Alors que l'association existe depuis près de quarante ans, la logique voudrait que la situation se soit améliorée. C'est malheureusement l'inverse. L'an dernier, 200 000 français supplémentaires ont fait appel aux services des Restos du Coeur, une augmentation impressionnante de 22%. En cette sombre période de crise, plusieurs artistes de la troupe des Enfoirés prennent la parole pour alerter le grand public. C'est le cas de Zazie, qui ne cache pas son incompréhension et son inquiétude dans les colonnes de Midi Libre.

À lire également

“Cette liberté-là me manque” : Kendji Girac cash sur son métier d’artiste dans Clique (VIDEO)

"Cette situation, on la sentait venir. Chaque année, je parle avec le Président des Restos et on voit que le profil des gens change, leur nombre augmente. On voit bien qu'il y a de plus en plus de gens qui sont dans une pauvreté extrême. Ce n'est pas normal. C'est un peu l'état du monde et de la France. Cet appel au secours, sans politiser le débat, c'est bien de le faire pour remobiliser l'État. Bien sûr que l'État donne aux associations un minimum de choses, mais là, on est dans une urgence totale. Il y a des réactions de l'État, de Bernard Arnault, tant mieux, c'est bien que les ultra-riches réagissent pour partager. On est tous extrêmement tristes de la situation et en même temps frustrés car, dans le meilleur des mondes, les Restos du cœur ne devraient pas exister. C'est une association qui pallie à quelque chose qui n'est pas fait", écrit Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi