Marchés français ouverture 38 min
  • Dow Jones

    31 802,44
    +306,14 (+0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 609,16
    -310,99 (-2,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 027,94
    +284,69 (+0,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,1869
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 528,04
    -12,79 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    45 294,77
    +2 253,26 (+5,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 082,66
    +58,46 (+5,71 %)
     
  • S&P 500

    3 821,35
    -20,59 (-0,54 %)
     

« Ils n'auront pas le scalp d’Eric Dupond-Moretti » : Emmanuel Macron le soutient

·1 min de lecture

Bien qu'il ait un côté solitaire et qu'il n'accorde pas sa confiance facilement, Emmanuel Macron n'hésite pas à soutenir ses troupes dans la tempête. Après être monté au créneau pour défendre Jean Castex dans la tourmente, le président de la République soutient désormais Éric Dupond-Moretti, nouveau ministre de la Justice, qui connaît actuellement quelques différends avec plusieurs syndicats de magistrats. Visé par une plainte pour "prise illégale d'intérêts" déposée par l'Union syndicale des magistrats et le Syndicat de la magistrature, le compagnon d'Isabelle Boulay devrait être auditionné "dans les prochaines semaines", rapporte L'Opinion ce mercredi 27 janvier. Malgré l'ouverture d'une information judiciaire, Emmanuel Macron ne songerait pas à sa démission. "Le Garde des Sceaux a le soutien du président qui ne le lâchera pas", assure-t-on dans les couloirs du pouvoir.

La position d'Emmanuel Macron est claire. En tant que chef de l'État, il se dit prêt à défendre les intérêts de son ministre de la Justice, nommé en juillet 2020. "Pas question que les juges fassent leur loi, ils n'auront pas ce scalp", prévient l'exécutif dans les pages de L'Opinion. Si le président de la République est aussi concerné par cette affaire, c'est parce qu'il n'aurait toujours "pas digéré" que les magistrats, en particulier la présidente de l'Union syndicale des magistrats Céline Parisot, compare la nomination au gouvernement de l'ancien ténor du barreau à une "déclaration de guerre." Emmanuel Macron (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Emmanuel Macron agacé : le Pr Delfraissy dans le collimateur de l’Elysée
Yoann Malory, le parolier des stars accusé d’agressions sexuelles, sort du silence
Éric Dupond-Moretti face aux "sucres lents et sucres rapides" de la justice
VIDÉO - "Le contraire de ce qu'il dit la veille" : Pascal Praud allume le professeur Delfraissy
Le roi de Thaïlande fête en public l'anniversaire de sa maîtresse... La reine Suthida grande absente