La bourse ferme dans 3 h 18 min
  • CAC 40

    6 244,92
    -108,02 (-1,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 622,65
    -68,09 (-1,84 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0530
    +0,0064 (+0,61 %)
     
  • Gold future

    1 828,40
    +12,50 (+0,69 %)
     
  • BTC-EUR

    27 936,76
    -573,08 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,32
    -16,36 (-2,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,81
    -1,78 (-1,62 %)
     
  • DAX

    13 799,50
    -208,26 (-1,49 %)
     
  • FTSE 100

    7 284,86
    -153,23 (-2,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2426
    +0,0084 (+0,68 %)
     

Il n’y aura donc jamais de redevance TV étendue aux PC et smartphones

smartphone iPhone
smartphone iPhone

La redevance TV va disparaître en 2022. Avec elle, le débat sur l’opportunité de l’étendre aux ordinateurs et smartphones

C’est l’une des conséquences indirectes de la disparition en 2022 de la redevance TV. La contribution à l’audiovisuel public ne sera donc jamais étendue à d’autres appareils que les téléviseurs, alors que cette réflexion revenait ponctuellement dans le débat depuis plusieurs années. Les smartphones, ordinateurs, tablettes et PC portables resteront hors du champ d’application.

Le retrait de la redevance TV a été annoncé lors du Conseil des ministres du 11 mai, traduisant une promesse électorale faite par Emmanuelle Macron au cours de la présidentielle 2022. Elle va avoir pour effet de retirer une charge de 138 euros en métropole pour les foyers étant équipés d’un téléviseur, et de 88 euros pour ceux de la France d’outre-mer.

Plus de redevance TV, plus de débat sur son extension

De fait, cette décision règle définitivement le débat sur l’opportunité d’élargir ou non l’assiette de cette contribution à d’autres écrans que le téléviseur, en tout cas pour les cinq prochaines années — on peut toutefois douter qu’une future majorité désire y revenir. Un temps, il a été envisagé d’élargir la taxe aux PC et aux smartphones, mais la question n’a jamais été tranchée.

En fait, ce débat existe depuis plus d’une décennie. Sur Numerama, le sujet a été évoqué dès 2009,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles