La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    24 042,44
    +68,60 (+0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Il n’y a plus aucune tempête tropicale ni ouragan depuis 2 mois : que se passe-t-il ?

De juin à novembre, les États-Unis et les Antilles vivent sous la menace d'être confrontés à un ouragan destructeur sur leurs côtes. Tous les organismes de prévision météo sont d'accord depuis des mois : la saison cyclonique 2022 de l'Atlantique nord s'annonce plus intense que la moyenne. La NOAA, l'administration américaine des océans et de l'atmosphère, a prévu quatorze phénomènes cycloniques, dont sept ouragans, parmi lesquels trois ouragans majeurs.

Or, la saison cyclonique a débuté le 1er juin et seulement trois phénomènes ont été enregistrés, de simples tempêtes tropicales qui n'ont pas atteint le stade d'ouragan : la tempête Alex le 5-6 juin, puis Bonnie et Colin mi-juin. Depuis deux mois, plus aucune tempête tropicale n'a vu le jour dans l'Atlantique nord.

Un calme plat qui n'a rien d'étonnant

Les prévisionnistes météo se seraient-ils trompés ? « Pour le moment, tout se passe comme prévu », estime la Société météorologique américaine. Cela peut surprendre, mais même si cela fait deux mois et demi que la saison cyclonique a débuté, nous sommes déjà légèrement au-dessus des normales.

Il faut en général attendre début août pour comptabiliser trois tempêtes tropicales, alors que cette année ce nombre a été atteint dès mi-juin. Les ouragans ne se forment en moyenne pas avant le 11 août, et les ouragans majeurs en général pas avant début septembre, au moment où l'eau est la plus chaude. La chaleur de l'eau est en effet le carburant principal pour la formation des ouragans. Au cours des 30 dernières années, quatre saisons ont été marquées par un creux étonnant dans l'activité cyclonique entre le 3 juillet et le 3 août : 1993, 1999, 2000 et 2009.

La répartition des phénomènes cycloniques dans l'Atlantique nord au cours de l'année (en rouge) et des ouragans (en jaune). © NOAA, NWS
La répartition des phénomènes cycloniques dans l'Atlantique nord au cours de l'année (en rouge) et des ouragans (en jaune). © NOAA, NWS

Un rebond d'activité à prévoir d'ici deux semaines

Le calme plat de ces dernières semaines est entre autres lié à l'air très sec dans les couches moyennes de l'atmosphère. Cet air très sec...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles