La bourse est fermée

Il n'y a (presque) que des Américains qui achètent des enceintes connectées

2018 marquera-t-elle le début du succès pour les enceintes connectées? A en croire cette étude de Canalys, c’est bien parti mais il faudra un peu de temps pour que ces objets intelligents se fassent une place dans les foyers.

A la fin de l’année, le cabinet estime qu’il y aura 100 millions d'enceintes connectées dans le monde, soit 2,5 fois plus qu’en 2017. Le marché devrait doubler en deux ans. Ces chiffres sont plus optimistes que ceux qui avaient été donnés en 2017. Ils estimaient à 56 millions le nombre d’appareils vendus en 2018 et un peu plus de 100 millions en 2020.

Amazon qui a été le premier à lancer son enceinte va perdre un peu de terrain avec l’arrivée cette année des modèles de Google et d’Apple. Mais le géant du e-commerce reste en tête. Fin 2018, il affichera une part de marché de 50% face à Google (30%) et Apple qui se hissera à seulement 4%.

Mais en quatre ans, les choses peuvent changer prévient le cabinet.  Amazon Echo et Google Home seront bientôt à égalité avec 34% de parts de marché chacun. Quant à Apple, les ventes de HomePod seront presque trois fois supérieures en 2022 qu’en 2018.

Image

Malgré ces performances, ces enceintes connectées ne séduiront pas encore toute la planète. En 2018, 64% des appareils seront installés aux Etats-Unis contre 10% en Chine, 8% en Grande-Bretagne et 6% en Allemagne. "La Chine est encore un marché naissant pour...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi