Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,53 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 929,18
    -168,05 (-0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,91
    -38,42 (-2,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,68 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,24 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,53 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,78 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Nîmes: Un ancien arbitre accuse Rani Assaf de l'avoir fait virer de FFFTV

Nîmes: Un ancien arbitre accuse Rani Assaf de l'avoir fait virer de FFFTV

Consultant sur FFFTV, la chaîne de la Fédération Française de football, pour commenter les matchs du Nîmes Olympique en National 1, Philippe Malige a vu son aventure tourner court. La faute selon lui à Rani Assaf. Le président des Crocos "a fait appeler la boîte de production" pour demander le départ de l'ancien arbitre de Ligue 1 (56 ans).

"J'en ai rêvé, Rani l'a fait ! Pour ceux qui avaient la gentillesse de m'écouter sur FFFTV en tant que consultant aux côtés de l'excellent Béranger Tournier lors des matchs à domicile du Nîmes Olympique, ne soyez pas surpris de ne plus entendre ma voix, confie-t-il dans un communiqué publié sur Facebook. Qu'il sache bien, premièrement que je lui suis très reconnaissant de me considérer comme l'un de ses opposants (même si on est très nombreux dans ce cas). Deuxièmement, que cette activité étant bénévole, il ne me cause aucun préjudice et troisièmement que cela me libère du temps pour intervenir dans le Croco Show sur France Bleu Gard-Lozère tous les vendredis où la parole est totalement libre."

Assaf seul au monde ?

L'homme d'affaires d'origine libanaise, aux commandes de Nîmes depuis 2016, est de plus en plus isolé. Alors que les Crocos continuent de couler sportivement, avec une 15e place après six matchs (et aucune victoire), les supporters et les élus locaux continuent de demander le départ de Rani Assaf. Le président du NO a vu son projet de nouveau quartier retoqué par la CNAC, l'instance de recours des commissions départementales d'aménagement commercial. Un nouveau coup d’arrêt donc pour le propriétaire du Nîmes Olympique, et pour ses projets de nouveau stade.

Article original publié sur RMC Sport