Publicité
La bourse ferme dans 2 h 23 min
  • CAC 40

    7 896,76
    +84,67 (+1,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 846,06
    +70,75 (+1,48 %)
     
  • Dow Jones

    38 612,24
    +48,44 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,0824
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    2 034,60
    +0,30 (+0,01 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 231,83
    -8,57 (-0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,34
    -0,57 (-0,73 %)
     
  • DAX

    17 380,18
    +262,06 (+1,53 %)
     
  • FTSE 100

    7 677,47
    +14,96 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 580,87
    -49,91 (-0,32 %)
     
  • S&P 500

    4 981,80
    +6,29 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,52 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 742,95
    +239,85 (+1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,2626
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Négociations salariales à la RATP: la CGT dépose un préavis de grève jusqu'en septembre

La CGT-RATP, premier syndicat du transporteur public, a déposé un préavis de grève courant du 5 février au 9 septembre, période comprenant les Jeux olympiques et paralympiques (Christophe ARCHAMBAULT)
La CGT-RATP, premier syndicat du transporteur public, a déposé un préavis de grève courant du 5 février au 9 septembre, période comprenant les Jeux olympiques et paralympiques (Christophe ARCHAMBAULT)

La CGT-RATP, premier syndicat du transporteur public, a déposé un préavis de grève courant du 5 février au 9 septembre, période comprenant les Jeux olympiques et paralympiques, a annoncé lundi l'organisation, mécontente de mesures salariales "insuffisantes".

Alors que syndicats et direction sont engagés dans les négociations annuelles obligatoires (NAO) et des discussions sur d'éventuelles primes pendant les événements sportifs de l'été à Paris, la CGT-RATP a constaté un "désaccord", dans une lettre envoyée au PDG Jean Castex.

Selon cette missive dont l'AFP a obtenu une copie et dont le contenu a été auparavant révélé par BFMTV, "la Direction a confirmé son arbitrage qui ne répond pas aux attentes des agents de l'entreprise: +0,9% d'augmentation dans une période de forte inflation et à la veille d'un défi planétaire, qui est celui d'organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024".

Selon la CGT, la direction du transporteur public "ne mesure toujours pas la perception qu'ont les agents de ce dédain à leur égard".

Listant ses revendications, notamment une augmentation salariale de 50 points d'indice "pour tous" et une indexation sur l'inflation, mais aussi des négociations pour passer à 32 heures de travail hebdomadaire, la CGT dépose un préavis de grève courant "du lundi 5 février 2024 à 19H00 au lundi 9 septembre 2024 à 08H00" et couvrant "l'ensemble du personnel de la RATP, de chaque catégorie et de chaque service".

"Quand on dépose un préavis de grève, c'est pour faire pression, mais il ne faut pas se laisser impressionner par la durée de ce préavis", a réagi M. Castex lundi soir au sortir d'un conseil d'administration exceptionnel de l'autorité organisatrice Ile-de-France Mobilités (IDFM). "Les négociations vont se faire."

Le 17 janvier, M. Castex avait dit avoir "fermement l'intention de continuer à nous améliorer progressivement en 2024, d'ici fin mars, d'ici les Jeux", en réponse à des critiques formulées par la présidente de la Région Ile-de-France et d'IDFM Valérie Pécresse sur le manque de ponctualité des transports parisiens.

Le 23 janvier, la RATP a annoncé le lancement d'une campagne de recrutements ambitieuse pour améliorer le service, visant 5.300 embauches cette année après 6.600 en 2023.

tq-max/liu/cm/rhl