La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    -0,0063 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    42 598,89
    +1 170,31 (+2,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3834
    -0,0060 (-0,43 %)
     

Les Néandertaliens auraient disparu après une inversion des pôles, selon une nouvelle étude

·2 min de lecture

Les scientifiques sont au courant de ce retournement depuis la fin des années 1960. Les pôles magnétiques de la Terre ne sont pas statiques — ils sont générés par les courants électriques du noyau externe liquide de la planète, qui est constamment en mouvement. Ces derniers temps, le pôle Nord magnétique de la Terre a considérablement erré sur un chemin menant au nord de la Russie. Mais pour la plupart, les scientifiques ne pensaient pas que le dernier basculement du pôle avait un impact environnemental majeur. Certes, le champ magnétique de la planète s'est affaibli, permettant à davantage de rayons cosmiques de pénétrer dans l'atmosphère, mais on ne sait pas si la vie végétale et animale a été grandement affectée.

Une nouvelle étude suggère maintenant qu'un phénomène plus dramatique s'est produit : les rayons cosmiques supplémentaires pourraient avoir réduit les concentrations d'ozone, ouvrant ainsi la voie à une plus grande quantité de rayons ultraviolets dans l'atmosphère. Les changements climatiques ont peut-être élargi la couche de glace au-dessus de l'Amérique du Nord et asséché l'Australie, provoquant l'extinction de nombreuses espèces de grands mammifères. Une tempête solaire, quant à elle, aurait pu pousser les anciens humains à chercher refuge dans des grottes. La concurrence pour les ressources s'étant accrue, notre parent humain le plus proche, le Néandertalien, a peut-être disparu.

À lire aussi — Des squelettes découverts en France révèlent pourquoi l'Homme de Néandertal était cannibale

"Cela aurait été une période incroyablement effrayante, presque comme la fin des jours", a déclaré Chris Turney, un scientifique de la Terre de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud, dans une vidéo décrivant les nouvelles recherches.

Les scientifiques ne sont pas parvenus à s'entendre sur une théorie définitive quant aux raisons de la disparition des Néandertaliens. Certaines recherches suggèrent que leur extinction s'est produite naturellement, car les Néandertaliens se (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La sonde Parker Solar de la NASA a observé la traînée de poussière d’astéroïde des Géminides pour la première fois
Emergence de l'Asie, stories, podcasts... voici 5 tendances à l'œuvre dans les médias, par Business Insider Intelligence
La 5G et l'Internet des objets: Comment la prochaine génération de technologie connectée va bouleverser l'IOT
RÉALITÉ VIRTUELLE EN ENTREPRISE : Comment elle impacte les ventes, la formation des employés et le développement de produits des commerçants et des marques
Pourquoi l'audience du eSport est destinée à croître et comment les marques peuvent en tirer profit