La bourse ferme dans 2 h 46 min

Le mystérieux couple qui a mis la main sur l'empire Picard

A priori, Moez Zouari n’avait pas le bagage pour s’offrir l’enseigne préférée des Français. Pas de notoriété, pas de beaux diplômes, pas de financement établi... Il ne parle même pas anglais. Et pourtant, c’est à Londres et seul qu’il est allé décrocher le gros lot en séduisant le fonds Lion Capital, propriétaire à 49% de Picard. Le rendez-vous, arraché de haute lutte, devait durer vingt minutes. Il a dépassé deux heures. « C’est l’entrepreneur et sa vision du commerce qui a séduit », nous explique Charles Andrez, de Lazard, seul banquier présent lors de l’entretien. L’exploit est d’autant plus remarquable que ce fils de Tunisien a coiffé au poteau les familles Moulin (Galeries Lafayette) et Arnault (LVMH), elles aussi sur le coup selon nos informations. Et que la somme – 156 millions d’euros pour 44,5% du capital – est jugée très bien négociée par les spécialistes. « Lorsqu’on n’a pas le nom, il faut savoir foncer plus vite que les autres », sourit le quadragénaire, dans son costume cintré De Fursac.

Mais d’où vient cette somme dont il nous assure avoir payé les deux tiers en cash ? Tout simplement de son compte en banque. Car s’ils sont peu connus, Moez Zouari et sa femme Soraya, associée à toutes les décisions, n’en sont pas à leur premier coup. Depuis vingt ans, le couple a ouvert ou pris en gestion un grand nombre de Franprix, Leader Price et Monop’, toutes des enseignes du groupe Casino, dont ils sont devenus le premier master franchisé. Près de 500 supérettes et discounters sont ainsi passés entre leurs mains pour atteindre un pic d’activité, début 2018, à plus de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Oui mais voilà, le groupe Casino est aujourd’hui moins en forme et Picard, avec sa marge opérationnelle de 15%, leur tendait les bras. Alors, les Zouari ont décidé de faire le ménage dans leurs affaires. Depuis deux ans, 140 de leurs magasins sont repassés dans le giron de Casino en toute discrétion. De quoi renforcer leur trésor de guerre pour verser 100 millions

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Près de La Rochelle, une propriétaire aurait expulsé sa locataire parce qu’elle est infirmière
Un site de délation sur le confinement cartonne en Nouvelle-Zélande
Les opticiens organisent un système de garde
Coronavirus : la barre des 3.000 morts dépassée en France
Maisons de retraite : les solutions mises en place pour protéger les résidents