Publicité
La bourse ferme dans 7 h 58 min
  • CAC 40

    7 672,31
    +0,97 (+0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 939,69
    -8,04 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0683
    -0,0024 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    2 370,00
    +1,00 (+0,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 474,04
    -1 129,55 (-1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 354,81
    -5,51 (-0,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 242,15
    -12,03 (-0,07 %)
     
  • FTSE 100

    8 280,69
    +8,23 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 068,10
    -267,22 (-1,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2647
    -0,0014 (-0,11 %)
     

Mutuelle auto-entrepreneur : comment la choisir ?

Adobe Stock

Le statut d'auto-entrepreneur (devenu micro-entrepreneur depuis la loi de 2016) est une forme particulière de l'entreprise individuelle qui fait de vous un travailleur indépendant affilié au régime des TNS (travailleurs non-salariés). À ce titre, il est affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI).

L'affiliation au régime des TNS vous apporte la même protection sociale que les autres indépendants, quel qu'en soit le statut (artisans, commerçants …). À l'exception des professionnels libéraux cotisant à la CIPAV qui n'ont pas d’indemnité journalière maladie.

Le taux de cotisation applicable aux micro-entrepreneurs (qui varie en fonction de l'activité exercée) comprend :

Si jusque-là, vous étiez salarié, dites désormais adieu à la protection complémentaire santé collective qui vous était accordée par votre employeur. Mettez-vous en quête d'un contrat individuel qui prendra le relais pour la prise en charge de vos frais de soins en complément de la Sécurité sociale. À noter que la mutuelle n'est pas obligatoire pour un auto-entrepreneur.

PUBLICITÉ

L'Assurance maladie obligatoire couvre vos frais de santé et ceux de vos ayants droit dans la même limite que celle du régime général de la Sécurité sociale (auquel sont affiliés les salariés du secteur privé) ; donc prise en charge dans la limite d'un pourcentage du tarif de responsabilité de la SS.

C'est ainsi que vous supporterez également le ticket modérateur, le forfait hospitalier journalier et autres participations forfaitaires laissées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite