La bourse ferme dans 5 h 1 min
  • CAC 40

    6 759,60
    +35,79 (+0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 146,27
    +28,32 (+0,69 %)
     
  • Dow Jones

    35 116,40
    +278,24 (+0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1862
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    +2,40 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    31 890,35
    -905,67 (-2,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,13
    -19,31 (-2,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,15
    -0,41 (-0,58 %)
     
  • DAX

    15 688,89
    +133,81 (+0,86 %)
     
  • FTSE 100

    7 132,50
    +26,78 (+0,38 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 423,15
    +35,99 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • GBP/USD

    1,3934
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Muselier, vainqueur en PACA, éreinté mais soulagé

·2 min de lecture

REPORTAGE Renaud Muselier (LR) sort largement vainqueur de son duel contre Thierry Mariani (RN). Alors que l'abstention est à peine moins élevée que lors du premier tour, le candidat de droite a réuni 57% des votes. Les sondages le plaçaient à peine au-dessus des 50%... Une surprise que le président renouvelé savoure dans son QG de campagne, à la Joliette, à Marseille.

Quel contraste avec ! Ce dimanche soir 27 juin, Renaud Muselier est arrivé à son QG des docks, à Marseille, à 20h45, souriant, poing levé, et accompagné de dizaines de colistiers, face à une centaine de militants enfiévrés et soulagés. La semaine dernière, le 20 juin, devancé de 5 points par Thierry Mariani (RN), et alors que le candidat de gauche menaçait de se maintenir, il était venu au même endroit entouré d’une petite poignée de fidèles seulement, et n’était resté qu’une petite dizaine de minutes face à quelques militants.

Ce soir, pas question de bouder son plaisir. L’ambiance n’est pas la même. En l’apercevant au loin, d'ailleurs, les afficionados donnent de la voix, « c’est historique, alors on crie pour l’accueillir. On crie », ordonne un jeune militant.

Merci la gauche

Dans , le candidat LR avait multiplié les déplacements, presque autant de mains tendues vers la gauche, à laquelle il a, comme Christian Estrosi en 2015, promis un comité consultatif en remerciement de son retrait. Un conseil régional bis, qui n’a jamais vu le jour en 2015…

Mais cette fois, l’assure Renaud Muselier dès le début de son discours, il s’agit d’un « engagement sur l’honneur, et je confirme cet engagement ». Dans la foulée, il remercie les candidats Jean-Laurent Felizia (liste de gauches) et Jean-Marc Governatori (Cap Ecologie), qui se sont tous deux retirés en appelant à voter pour lui. Vient ensuite à Bernard Tapie, puis « son ami » Nicolas Sarkozy, avant de passer à Yannick Jadot, l’ensemble des députés européens, les membres de la majorité présidentielle. Enfin, en tout dernier, « Christian Jacob et ma famille politique » - petit coup de pied de l’âne à des Républicains qui l’ont envoyé faire campagne « avec des boulets aux pieds et en lui jetant des cailloux à la tête », comme il s’en plaignait lors d’un meeting à Aix-en-Provence le 14 juin dernier.

"Notre stratégie était la bonne"

Le président de Région ne cache pas son soulagement. Face à une centaine de journalistes [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles