La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 869,37
    +71,37 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    14 969,97
    -77,73 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    30 240,06
    -8,75 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,1703
    -0,0015 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    24 208,78
    +16,62 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    36 843,50
    -655,74 (-1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 062,43
    -39,09 (-3,55 %)
     
  • S&P 500

    4 443,11
    -12,37 (-0,28 %)
     

Si les murs pouvaient parler (France 2) : 6 choses à savoir sur le palais du Luxembourg

·1 min de lecture

Un ancien palais royal

Avant de devenir un lieu du pouvoir républicain, le palais du Luxembourg fut la résidence de la reine et régente Marie de Médicis. Un joyau d’architecture que la veuve d’Henri IV, mère de Louis XIII, fait construire, à partir de 1615, par Salomon de Brosse, en souvenir du palais Pitti, à Florence, en Italie, où elle a grandi jusqu’à ses 27 ans. En 1631, condamnée à l’exil, elle quitte sa somptueuse demeure. Le palais hébergera des membres de la famille royale, puis deviendra une prison à la Révolution, avant d’accueillir le premier "Sénat conservateur" à compter de 1800.

Hommage aux grands hommes

C’est par la galerie des Bustes, entre deux haies de gardes républicains, que le président du Sénat accède à l’hémicycle, pour l’ouverture des séances publiques. Un couloir qui est garni de bustes de figures du XIXe siècle : Lamartine, Carnot, Lafayette, Gambetta, Ferry… Au total, 36 statues réalisées par de grands sculpteurs : Falguière, Barrias, Puech…

À lire également

Si les murs pouvaient parler (France 2) Stéphane Bern à la découverte du palais du roi d'Espagne

Une salle de réception majestueuse

Longue de 57 m sur 10,6 m de large, la salle de... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles