Publicité
La bourse ferme dans 3 h 56 min
  • CAC 40

    8 093,18
    -48,28 (-0,59 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 033,75
    -13,24 (-0,26 %)
     
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0834
    -0,0025 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    2 417,10
    -8,80 (-0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 685,66
    -1 125,64 (-1,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 520,38
    -6,04 (-0,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,06
    -0,60 (-0,76 %)
     
  • DAX

    18 682,14
    -44,62 (-0,24 %)
     
  • FTSE 100

    8 385,53
    -30,92 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,2714
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Mouvement social : Clément Beaune annonce que « le gouvernement fera un geste d’indemnisation avec la SNCF »

©Stephane Lemouton / Bestimage

Le gouvernement promet un geste aux voyageurs de la SNCF. Le ministre délégué chargé des Transports Clément Beaune a annoncé sur France 2, jeudi 18 mai, qu’une partie des usagers seraient indemnisés, à la suite du mouvement social.

La grève de la SNCF contre la réforme des retraites a engendré de nombreuses perturbations en début d’année. Alors que plusieurs usagers réclament des dédommagements, le ministre délégué chargé des Transports Clément Beaune a annoncé, jeudi 18 mai 2023, que les voyageurs seraient remboursés. « C’est très exceptionnel : le gouvernement fera, pour les usagers qui ont été les plus affectés, un geste d’indemnisation avec la SCNF », a-t-il déclaré lors d’une interview accordée aux « 4 Vérités », sur France 2.

Plusieurs lignes seront concernées : « Je pense aux lignes Intercités », a-t-il précisé. « C’est par exemple Paris-Toulouse, Paris-Limoges, Paris-Clermont-Ferrand, Bordeaux-Marseille. » Pour justifier ce choix, Clément Beaune a indiqué que les lignes Intercités étaient particulièrement impactées. « Ce sont des lignes qui sont déjà en difficulté en temps normal, avec des problèmes de ponctualité, de régularité. Ce sont des lignes qui ont parfois été délaissées ces dernières années », a-t-il expliqué. « Et parce que, pendant le mouvement social en lien avec les retraites, que l’on a connu en début d’année, ce sont les lignes qui ont été les plus affectées. Parfois, neuf trains sur dix étaient supprimés », a-t-il ajouté.

Lire aussi >> Réforme des retraites : les syndicats appellent à une nouvelle journée de grève le 6 juin

Les abonnés remboursés à 50 % sur...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi