Publicité
Marchés français ouverture 3 h 24 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 831,36
    -45,35 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0810
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 979,70
    +41,86 (+0,23 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 316,02
    -15,83 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 436,59
    +41,55 (+2,98 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Le moustique-tigre sous haute surveillance : faut-il en avoir peur ?

frank29052515

78 départements sur 96 sont colonisés par le moustique-tigre. Seul le nord de la France fait un peu de résistance. Selon la carte du ministère de la Santé, qui recense tous les départements touchés par l’insecte, les départements du pourtour méditerranéen sont davantage envahis, à l’image des Pyrénées-Orientales, de l’Hérault, du Gard, des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse, ou encore du Var, des Alpes-Maritimes et de la Corse. Mais attention : le moustique a également posé ses valises dans le Rhône, le Tarn-et-Garonne, le Lot-et-Garonne et à Paris.

La colonisation a considérablement pris de l’ampleur au fil des années. Par exemple, en 2010, seules la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur et la Corse étaient envahies. En 2012, le moustique-tigre avait parcouru presque 400 km pour arriver jusque dans le Lot-et-Garonne et le Rhône. Ce n’est qu’en 2015 que la région parisienne a commencé à être concernée, avec la colonisation du Val-de-Marne, pour en arriver, en 2024, à 78 départements touchés sur les 96 que compte l’Hexagone. Et le souci, c’est qu’une fois que le moustique-tigre est installé sur un territoire, il est difficile de s’en débarrasser…

Mais alors, faut-il craindre cette colonisation qui ne faiblit pas ? Tout d’abord, il est important de souligner que cette invasion de moustiques-tigres est liée au réchauffement climatique. Mais s’il faut se préoccuper autant de lui, ce n’est pas à cause de ses piqûres, qui démangent durant de longues minutes, comme n’importe quelle piqûre de moustique. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid : pourquoi il faut faire un examen des yeux en cas de forme sévère
Boeing : le vaisseau spatial de la compagnie décollera-t-il ?
Grève SNCF : «mardi noir» en vue pour les usagers des RER franciliens
Grève des contrôleurs aériens : le trafic en hausse à Roissy et à Orly malgré le mouvement en avril
Il achète son billet de train avec quatre minutes de retard, la SNCF lui réclame 115 euros