La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 145,37
    +656,52 (+1,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

“Mourir d’aimer” : retour sur l'affaire Russier, la véritable histoire qui a inspiré le film

·2 min de lecture

Lundi 1er mars 2021 à 20h50, France 5 diffuse le film Mourir d’aimer, réalisé par André Cayatte il y a exactement cinquante ans. Avec près de 6 millions d’entrées, le long-métrage incarné par Annie Girardot reste l’un des grands succès du cinéma français. Mais quelle est donc l’histoire vraie qui a inspiré la fiction dévoilée sur nos écrans en 1971, ainsi que la chanson éponyme de Charles Aznavour, sortie la même année ? Il s’agit de l’un des faits divers les plus médiatisés de l’époque : l’affaire Gabrielle Russier. En 1968, cette professeure de lettres marseillaise de 30 ans – rebaptisée Danièle Guénot dans le film – entame une liaison amoureuse avec l’un de ses élèves, alors âgé de 16 ans. Christian Rossi, lycéen en classe de seconde incarné par Bruno Pradal, a quant à lui été renommé Gérard Leguen.

Les parents de Christian Rossi, enseignants à l’université d’Aix-en-Provence, s’opposent rapidement à cette relation et tentent d’interdire à leur fils de fréquenter sa professeure. Mais le jeune adolescent ne voit pas les choses de cet œil, et décide de laisser l’amour triompher. Après avoir sillonné l’Europe avec sa bien-aimée, Christian Rossi emménage avec Gabrielle Russier. Mais dès septembre 1968, Marguerite et Mario Rossi saisissent un juge pour enfants, qui décide de placer le lycéen dans un internat à Argelès-Gazost. Après une tentative de suicide, Christian Rossi fait une fugue et rejoint sa professeure. En novembre, ses parents finissent par porter plainte pour détournement de mineur et enlèvement.

Gabrielle Russier est incarcérée dès le mois de décembre à la prison des Baumettes, où elle ne reste que cinq jours. En effet, son amant a réussi à obtenir gain de cause auprès du juge pour enfants. Interné dans une clinique psychiatrique, Christian Rossi fait de nouveau une fugue en avril 1969. L’enseignante écope alors de cinquante jours de prison pour avoir refusé de révéler où se cache le jeune homme. Son procès se tient finalement trois mois plus tard, en juillet (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite