Marchés français ouverture 1 h 28 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 222,00
    -386,59 (-1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2132
    -0,0021 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 044,21
    +30,40 (+0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    47 317,77
    +1 623,63 (+3,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 555,63
    +1 312,95 (+541,02 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

Moundir Zoughari de "Koh-Lanta" diffuse une photo de lui en réanimation

Louise Wessbecher
·Journaliste cheffe de la rubrique culture, médias et divertissement
·2 min de lecture
Moundir Zoughari de "Koh-Lanta" diffuse une photo de lui en réanimation

Atteint du Covid-19, l'ancien aventurier de "Koh Lanta" a passé 15 jours à l'hôpital et perdu 18 kilos.

COVID-19 - “Montrer l’horreur de la réanimation”. Moundir Zoughari, ancien aventurier star de l’émission “Koh Lanta”, a partagé ce mercredi 21 avril une photo choc sur son compte Instagram. On le voit allongé sur un lit d’hôpital, des tuyaux d’oxygène dans le nez et le regard absent: une façon pour lui de montrer la réalité du coronavirus.

“Je ne devrais pas la mettre, mais tant pis, car avec vos histoires de complots de Covid, je vous montre un malade du Covid en réanimation qui attend son destin arriver...”, commente Moundir sous sa photo publiée pour ses 530.000 abonnés. Un cliché pris il y a 20 jours de ça lorsqu’il avait été “placé en réanimation” avec lequel il espère “montrer l’horreur de la réanimation face à ces complotistes” qui nient la gravité de l’épidémie de Covid-19.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Quelques heures plus tôt, Moundir avait prévenu dans un autre post qu’il partagerait une photo “d’un malade touché gravement par la Covid”, de quoi “répondre à la petite minorité haineuse qui pense que la Covid est une conspiration de la cousine de la grippe et que cela reste un complot”. Et de les exhorter à “respecter ceux qui sont entre la vie et la mort, les familles qui attendent parfois au téléphone parce qu’elles ne sont pas autorisées à venir en visite, respecter ceux qui en convalescence et rééducation souffrent”.

Des séquelles du Covid-19

Admis aux urgences de l’Hôpital Tenon à Paris fin mars, Moundir avait souffert d’une insuffisance respiratoire liée au Covid, avait alors révélé son épouse Inès. Plac...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :