La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 971,63
    +157,37 (+0,51 %)
     
  • Nasdaq

    13 193,30
    +194,80 (+1,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    +0,0044 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    29 642,28
    +779,51 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    30 274,61
    +101,62 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    723,65
    +8,46 (+1,18 %)
     
  • S&P 500

    3 802,61
    +34,36 (+0,91 %)
     

Mouchard obligatoire : Bruxelles contrôle la conso de votre auto

·2 min de lecture

Depuis le 1er janvier 2021, un mouchard mémorise la consommation de carburant de votre auto. De quoi prévenir toute dérive entre les émissions de CO2 mesurées en laboratoire et dans la vraie vie.

C’est parti pour le mouchard obligatoire ! Tous les exemplaires de voitures neuves immatriculés en Europe à compter du 1er janvier 2021 embarquent obligatoirement un indicateur de consommation d’énergie (appelé OBFCM, pour On-Board Fuel Consumption Monitoring device), un petit logiciel qui mesure non seulement le volume de carburant brûlé (essence ou gazole), mais aussi la quantité d’énergie électrique. Exigée par le règlement de l’Union européenne 2018/1832 et par la norme Euro 6d-ISC-FCM (pour In-Service Conformity et Fuel Consumption Monitoring) sur tout nouveau type de véhicule homologué à compter du 1er janvier 2020, cette mémoire électronique doit garantir l’exactitude des données avec une marge de plus ou moins 5 %.

Anonymisées, les données de consommation servent à déceler une éventuelle fraude des constructeurs

La précision des données enregistrées par l’indicateur de consommation d’énergie est vérifiée lors des tests d’homologation, mais aussi lors des tests dits “de conformité en service”, lorsqu’un véhicule âgé de moins de cinq ans et ayant parcouru moins de 100.000 km est sélectionné au hasard pour voir si ses caractéristiques sont toujours conformes.

Depuis le 1er septembre 2020 en effet, les États-membres de l’Union européenne sont tenus de vérifier la conformité à la réglementation communautaire d'au moins un véhicule par tranche de 40.000 immatriculés, avec un minimum de cinq voitures testées par État-membre chaque année. A défaut, la Commission européenne pourrait mettre à l'amende les gouvernements. En France, c’est le tout récent Service de Surveillance du Marché des Véhicules à Moteurs (SSMVM) qui est chargé de ces vérifications depuis le 1er septembre 2020. (Pour en savoir plus, lisez notre article : “”.)

De 2021 à 2026, l’énergie consommée par 90 millions d’autos en Europe sera observée

Voilà plusieurs années déjà que les constructeurs offrent aux automobilistes le moyen d’apprécier la consommation de carburant de leur voiture, qu’elle soit[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Pourquoi les ventes de GPL explosent depuis le début de l'annéeRouler à l'éthanol sans kit E85 : quels risques pour mon moteur ? Rouler au E85 : comment et pourquoi faire modifier sa carte grisePourquoi la voiture électrique roule plus loin avec des roues lissesOccasions : pourquoi l’auto de seconde main résiste si bien à la crise