Publicité
La bourse ferme dans 5 h 7 min
  • CAC 40

    7 998,51
    -24,75 (-0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 915,70
    -20,87 (-0,42 %)
     
  • Dow Jones

    37 775,38
    +22,07 (+0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0652
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    2 396,60
    -1,40 (-0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 844,38
    +3 020,29 (+5,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 340,07
    +27,45 (+2,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,48
    -0,25 (-0,30 %)
     
  • DAX

    17 725,15
    -112,25 (-0,63 %)
     
  • FTSE 100

    7 837,87
    -39,18 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    15 601,50
    -81,87 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    5 011,12
    -11,09 (-0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2440
    +0,0002 (+0,02 %)
     

MotoGP: Jorge Martin remporte le GP du Japon raccourci à cause de la pluie

MotoGP: Jorge Martin remporte le GP du Japon raccourci à cause de la pluie

L'Espagnol Jorge Martin (Ducati-Pramac), deuxième au championnat du monde de MotoGP, a remporté le Grand Prix du Japon dimanche, devant le leader au championnat, l'Italien Francesco Bagnaia (Ducati), 2e à l'issue d'un GP interrompu à mi-course par la pluie battante sur le tracé de Motegi.

Une pluie battante

Le sextuple champion du monde espagnol de MotoGP Marc Marquez (Honda), troisième, complète le podium. Au général, Martin ne compte plus que trois points de retard sur le champion en titre Bagnaia (316 contre 319). "Je voulais faire un super résultat aujourd'hui mais quand j'ai vu qu'il commencait à pleuvoir avec mes pneus slicks, j'ai attendu de voir ce que faisait Pecco (surnom de Francesco Bagnaia, ndlr). Dès qu'il s'est arrêté, je l'ai suivi", a expliqué Martin à l'issue d'une course perturbée par la pluie qui a bien failli coûter cher à l'Espagnol.

A l'extinction des feux, si l'ensemble des pilotes est parti avec une monture configurée pour les courses sèches, après le premier tour bouclé sous une pluie qui ne cessait de s'intensifier, la majorité d'entre eux est rentrée aux stands pour repartir avec une moto équipée de pneus pluie.

Les Français mal classés

Les cinq derniers à ne pas l'avoir fait - dont le Français Fabio Quartararo (Yamaha) - sont rentrés moins de deux tours plus tard, la pluie s'étant entre temps encore intensifiée sur le circuit nippon. Après 12 tours parcours (sur 24), la pluie battante et la piste détrempée ont provoqué une première levée du drapeau rouge pour des raisons de sécurité.

PUBLICITÉ

Les pilotes ont ensuite été autorisés à reprendre la piste une vingtaine de minutes plus tard - mais les conditions ayant été jugées encore trop dangereuses, la direction de course a préféré interrompre définitivement le GP avant même la reprise annoncée de la course. Quartararo a terminé 10e tandis que l'autre Français de la grille, Johann Zarco (Ducati-Pramac), n'a pas été classé après avoir chuté.

Article original publié sur RMC Sport