Publicité
Marchés français ouverture 8 h 43 min
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,0827
    -0,0032 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 079,30
    -445,77 (-0,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 512,62
    -13,80 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     

Moto GP (GP de France): Fabio Quartararo et les pilotes ont parlé aux commissaires de courses

Moto GP (GP de France): Fabio Quartararo et les pilotes ont parlé aux commissaires de courses

Cet après-midi, les pilotes du Moto GP ont pu comprendre, ou du moins essayer. Au Mans, une réunion a eu lieu entre les pilotes et les commissaires de courses. Elle s'est tenue après la grogne des premiers, qui disent ne pas comprendre certaines pénalités et décisions prises par les seconds. Fabio Quartararo a lui-même subit deux pénalités à Jérez lors du dernier Grand Prix. Il a été sanctionné une première fois après un accrochage, puis une seconde pour avoir mal effectué sa première pénalité.

"Je veux avoir des explications"

"C'est important, j'aimerais avoir des explications, surtout par rapport à Jérez, disait-il avant la réunion. Ils ne nous en ont donné aucune jusqu'ici alors que ce serait normale de connaître leur opinion sur cet incident... Je trouve ça un peu bizarre. Je veux parler, avoir des explications, savoir s'il y aura des changements, je l'espère. Car pour moi leur travail n'est pas bien fait, surtout dans des situations comme celles-ci".

PUBLICITÉ

Le champion du monde en titre Francesco Bagnaia (Ducati) fait aussi partie des grognards. Johann Zarco attendait aussi beaucoup de ce moment : "On va voir, on sait que nous ne sommes pas toujours d'accord avec les décisions qu'ils prennent et cela ne paraît pas égalitaire pour tous les pilotes. C'est pourquoi nous allons essayer d'avoir tous les gars qui ne se laissent pas influencer par la popularité des pilotes, pour que ce soit plus égalitaire."

Article original publié sur RMC Sport