La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 378,24
    -621,59 (-3,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Moteurs défectueux : un millier de plaignants lancent un ultimatum à Renault

Ils veulent des réponses et disent ne pas être entendus par le groupe Renault. Eux, ce sont des automobilistes français qui se plaignent de moteurs défectueux sur plusieurs véhicules du groupe, que ce soit Renault, Dacia ou Nissan, qui font partie de l'alliance. Comme Capital le relayait début janvier, ces propriétaires mettaient en exergue des problèmes sur des moteurs 1.2 TCe qui ont été montés sur plus de 400.000 véhicules entre 2012 et 2016. De nombreux modèles étaient alors concernés : Clio 4, Mégane 3, Kadjar et Kangoo 2 chez Renault, Duster, Dokker et Lodgy chez Dacia, Juke et Qashqai 2 chez Nissan, et Citan chez Mercedes. Ils se plaignaient de surconsommation d'huile, précédant une perte de puissance et parfois une casse moteur.

L'Argus révélait d'ailleurs que plus de 100.000 véhicules pourraient être touchés, et un groupe Facebook avait été créé avec plus de 3.700 mécontents. À l'époque, une vingtaine de clients souhaitait déposer plainte, et leur avocat, Me Christophe Lèguevaques, se disait prêt à lancer une action collective. Mais aujourd'hui, l'affaire prend un autre tournant, selon les informations du Parisien. L'avocat a regroupé de nombreuses autres plaintes : au total, 1.109 mécontents. Ils menacent de faire du dossier "un contentieux de masse", explique-t-il à nos confrères.

Sur le groupe Facebook "Casse moteur Renault/Nissan 1.2 TCe & DIG-T", ils se disent victimes du "motorgate", en référence au "dieselgate" de Volkswagen, et ont même lancé un site internet sous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla : les employés de l'usine de Shanghai confinés dans un camp militaire
Ses feux arrière sont encore sous garantie, le constructeur refuse de payer la facture
Prix du carburant : TotalEnergies prolonge son coup de pouce aux automobilistes pour l'été
Dieselgate : Volkswagen va payer un montant colossal à des automobilistes
Petit excès de vitesse : vers une sanction allégée pour les automobilistes ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles