Publicité
Marchés français ouverture 1 h 30 min
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    38 851,69
    +131,22 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 983,02
    -129,61 (-0,72 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 214,88
    -703,55 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 420,85
    +7,89 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     

Mostra de Venise 2023 : pourquoi Bradley Cooper refuse-t-il de fouler le tapis rouge ?

©Backgrid USA / Bestimage

Malgré la grève des scénaristes et des acteurs à Hollywood, la Mostra de Venise a débuté ce mercredi.

La 80ème édition de la Mostra de Venise s’est ouverte dans un contexte particulier ce mercredi 30 septembre. Et pour cause. Depuis plusieurs mois, la grève des scénaristes et des acteurs américains se poursuit à Hollywood, dans le but d’obtenir une revalorisation de leurs rémunérations ainsi que des garanties concernant l’usage de l’intelligence artificielle. De quoi impacter lourdement le monde du septième art et des séries – de nombreuses productions ayant été mises à l’arrêt temporairement –, mais aussi les cérémonies et évènements les plus prestigieux. Le Festival international du film de Venise, organisé du 30 août au 9 septembre, en fait d’ailleurs les frais puisque de nombreuses personnalités internationales n’assureront pas le déplacement en Italie cette année. C’est notamment le cas de l’acteur et réalisateur Bradley Cooper.

Un second film pour Bradley Cooper

Alors qu’il devait présenter « Maestro », son second long-métrage en tant que réalisateur – il a connu un premier succès en 2018 avec « A Star Is Born » –, Bradley Cooper ne devrait pas fouler pas le tapis rouge de la Mostra de Venise. En effet, le syndicat SAG-AFTRA, qui supervise la grève hollywoodienne dont la star a pris part, intime aux comédiens de ne plus tourner dans des films, et de ne plus en assurer la promotion.

PUBLICITÉ

Un contexte de grève qui n’a néanmoins pas empêché Bradley Cooper de se rendre en Italie tout de même, pour profiter...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi