Marchés français ouverture 6 h 30 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 186,30
    +10,43 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0164
    -0,0024 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 919,30
    +132,49 (+0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    542,48
    +7,26 (+1,36 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Moscou promet des représailles contre Vilnius après les restrictions de transit vers Kaliningrad

La tension est montée d'un cran ces derniers jours entre la Russie et les Européens lorsque la Lituanie a imposé des restrictions sur le transit ferroviaire de marchandises à destination de l’enclave russe de Kaliningrad, sur la mer Baltique. Les restrictions de marchandises visent à respecter les sanctions européennes à l'encontre de la Russie, Moscou dénonce des « actes hostiles » et promet des représailles « qui auront de sérieuses conséquences négatives pour la population de la Lituanie ».

« La réponse ne sera pas diplomatique, mais pratique », a prévenu mercredi 22 juin, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères. Pour l'instant, Moscou ne détaille pas la nature des mesures de représailles envisagées, mais souligne qu'elles ne sauront pas symboliques : selon les autorités russes, leur but est, au contraire, qu'elles soient ressenties par la population lituanienne.

Dans ce bras de fer, Vilnius a reçu le soutien de ses alliés américains et européens. L'Allemagne, particulièrement : Berlin a affirmé mercredi rejeter « fermement » les menaces de représailles. Le porte-parole du gouvernement allemand a demandé à la Russie « de ne pas prendre de mesures qui aillent à l'encontre du droit international ».


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles