Marchés français ouverture 19 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2096
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    27 868,48
    -362,56 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    42 129,42
    -5 522,52 (-11,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 395,53
    -168,30 (-10,76 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Moscou expulse un diplomate ukrainien

·2 min de lecture

La Russie déclare "persona non grata" un diplomate ukrainien.

La Russie a annoncé lundi avoir déclaré "persona non grata" un diplomate ukrainien en réponse à "des actes inamicaux" de Kiev, dans un contexte de tensions ravivées avec les Occidentaux et de nombreuses expulsions croisées.

Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué que cet employé de l'ambassade ukrainienne devrait quitter le territoire russe avant le 30 avril, précisant que cette mesure était liée à l'annonce de l'expulsion, le 19 avril, d'un diplomate russe en poste à Kiev.

Celle-ci était déjà une réponse de Kiev à l'expulsion deux jours plus tôt d'un consul ukrainien à Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie), brièvement détenu et accusé d'avoir tenté d'obtenir des informations secrètes.

Lundi, la diplomatie russe a mis en garde sur de potentielles "nouvelles mesures" contre le personnel diplomatique ukrainien, si Kiev poursuivait "des actes hostiles" contre le personnel russe en Ukraine.

Dans la soirée, le porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères, Oleg Nikolenko, a indiqué que Kiev allait annoncer l'expulsion d'un diplomate russe "dans un avenir proche".

Cette nouvelle mesure de Moscou intervient alors que la Russie a annoncé en fin de semaine dernière le retrait de ses troupes qui menaient des exercices en Crimée annexée et à proximité des frontières ukrainiennes.

Ce déploiement a suscité de vives inquiétudes à Kiev et dans les capitales occidentales, qui ont accusé Moscou d'encourager une escalade autour des zones tenues par des séparatistes pro-russes en Ukraine.

La Russie, pour sa part, a soutenu que ces exercices ne menaçaient personne et étaient eux-mêmes une réponse à des manoeuvres hostiles de l'Otan en Europe.

Plusieurs capitales occidentales ont par ailleurs multiplié ces dernières semaines les expulsions de diplomates russes, sur fond d'accusations d'espionnage, de cyber-attaques ou d'ingérence électorale.

A chaque fois, Moscou a pris des mesures de représailles et expulsé des diplomates des pa[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi