La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 080,27
    -85,25 (-0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Mory Sacko : "La cuisine africaine est en train d'arriver en France"

·1 min de lecture

Mory Sacko a tout du jeune prodige. Il y a tout juste un an, il a ouvert son premier restaurant, MoSuke, en pleine pandémie et est parvenu à obtenir le Graal de tout chef qui se respecte : une étoile au guide Michelin. Depuis, il est aussi devenu animateur culinaire pour France 3 avec l'émission Cuisine Ouverte, dans laquelle il explore à chaque fois un nouvel aliment, de la création à la dégustation (en réalisant lui-même des plats avec le produit en question). 

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici 

De quoi faire tourner la tête ! Mais pas pour Mory Sacko qui reste fidèle à ses origines africaines jusque dans sa cuisine. Il modernise avec brio les spécialités de son enfance mais il ne serait pas le seul... Comme il l'explique au micro de Laurent Mariotte dans l'émission, La Table des bons vivants.   

Savoir s'adapter 

En cuisine, tout est question de temps et d'adaptation. Et la cuisine africaine ne fait pas exception, comme l'explique Mory Sacko : "Je pense sincèrement que la cuisine africaine arrive en France." Un fait que l'on constate en regardant les restaurants qui ouvrent et qui sont de plus en plus portés sur cette cuisine, comme le MoSuke. "La cuisine africaine était restée sur ce qu'on mangeait en Afrique, qui n'était pas forcément adaptée au palais occidental, ni même au mode de consommation occidental. Et justement, il y a toute une jeune génération de chefs comme moi qui ont grandi et qui sont nés en France. On sait comment on...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles