Marchés français ouverture 5 h 57 min
  • Dow Jones

    34 742,82
    -34,94 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    13 401,86
    -350,38 (-2,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 971,24
    -547,10 (-1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,2132
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,66
    -14,99 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    45 842,26
    -3 095,04 (-6,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 457,66
    -103,64 (-6,64 %)
     
  • S&P 500

    4 188,43
    -44,17 (-1,04 %)
     

100.000 morts du covid en France: "un hommage" prévu, assure Gabriel Attal

Romain Herreros
·Journaliste politique
·2 min de lecture
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, lors du compte rendu du conseil des ministres du mercredi 14 avril (Photo: Capture Facebook/Elysée)
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, lors du compte rendu du conseil des ministres du mercredi 14 avril (Photo: Capture Facebook/Elysée)

POLITIQUE - Commémorer ou non le franchissement d’un seuil particulièrement douloureux, telle est la question qui se pose pour l’exécutif, à l’approche du dépassement symbolique de la barre des 100.000 morts du covid-19 en France. Alors que l’hypothèse d’une initiative présidentielle circule, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a confirmé lors du compte rendu du conseil des ministres de ce mercredi 14 avril que la séquence fera bien l’objet d’un “temps de deuil”’.

”Évidemment qu’il y aura un temps d’hommage et de deuil pour la Nation”, a promis le porte-parole du gouvernement, précisant qu’Emmanuel Macron a “déjà eu l’occasion d’en parler dans les Conseils des ministres”. Gabriel Attal est cependant resté évasif sur la forme que pourra prendre cet hommage, ainsi que sur la date à laquelle il interviendrait.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La question d’une intervention présidentielle à l’occasion du dépassement de ce seuil tragique ne fait pas forcément l’unanimité au sein de la majorité. Pour le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, le moment n’est pas encore venu.

“À ce stade, il n’y a pas de commémoration nationale qui s’impose”, a-t-il déclaré mardi sur RTL. Selon Libération, la façon dont le chef de l’État marquera l’événement n’a pas encore été tranchée. Cela pourrait aller d’une simple publication sur les réseaux sociaux à un déplacement sur ce thème. En revanche, aucun discours n’est prévu à ce stade.

À voir également sur Le HuffPost: &Eacut...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.