Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 242,50
    +241,60 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    18 503,21
    +104,76 (+0,57 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0904
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    18 015,94
    -277,44 (-1,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 329,88
    +3 271,24 (+5,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,69
    +52,74 (+4,17 %)
     
  • S&P 500

    5 641,59
    +26,24 (+0,47 %)
     

Mort de Salif Keita, footballeur légendaire de l’AS Saint-Étienne

Getty Images

Salif Keita s’est éteint dans un hôpital privé de Bamako, a déclaré à l’AFP un responsable du football malien, Salaha Baby, sans préciser les causes de sa mort.

« Salif KEITA Domingo a tiré sa révérence », a écrit la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) sur son compte X (ex-Twitter).

« La Panthère noire s’en est allée, emportant avec elle un morceau de notre club », a par ailleurs sobrement indiqué sur X l’ASSE, où il a écrit sa légende.

En cinq ans chez les Verts, il a remporté trois Championnats de France

Surnommé « Domingo » en référence à un nom vu sur le générique d’une affiche de cinéma alors qu’il avait dix ans, Salif Keita, joueur élancé, à l’allure féline, doté d’une technique hors pair et d’un sens aiguisé du but, fut l’un des plus grands attaquants de sa génération.

PUBLICITÉ

En cinq ans chez les Verts, il a remporté trois Championnats de France (1968, 1969, 1970) et deux Coupes de France (1968, 1970). Son total de buts : 143 (en 186 matches), dont 42 lors de la saison 1970-1971 qu’il ne termina pourtant qu’à la deuxième place du classement des buteurs derrière le Croate Josip Skoblar (44), qui établit cette année-là un record toujours en vigueur. Son record en un match fut un sextuplé contre Sedan (8-0) en 1971.

S’il était né dans un grand pays de football, il aurait été l’égal de Pelé

Albert Batteux, son entraîneur stéphanois

En 1970, il fut le premier lauréat du Ballon d’or africain, créé cette année-là par France Football pour compléter le Ballon d...


Lire la suite sur ParisMatch