La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 115,26
    +191,12 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,1915
    -0,0064 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 697,80
    -2,90 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    40 276,93
    -1 870,39 (-4,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    959,85
    +16,67 (+1,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,90
    +2,07 (+3,24 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 684,11
    -39,36 (-0,31 %)
     
  • S&P 500

    3 785,48
    +17,01 (+0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,79 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3815
    -0,0079 (-0,57 %)
     

Mort de Rémy Julienne à l'âge de 90 ans

·1 min de lecture

Triste nouvelle pour le cinéma. Après la mort de Jean-Pierre Bacri, puis celle de Nathalie Delon, un autre grand nom s'est éteint à son tour. Le célèbre cascadeur français Rémy Julienne est mort, ce jeudi 21 janvier, des suites de la Covid-19. Il avait 90 ans. C'est sa compagne, Justine, qui a fait part de cette triste nouvelle à nos confrères du Figaro. L'AFP a également confirmé son décès. Pour rappel, l'ancien champion de moto-cross était hospitalisé depuis plusieurs semaines à l'hôpital de Montargis, dans le Loiret. Il était "en réanimation au centre hospitalier de l'agglomération de Montargis depuis début janvier, dans un état sérieux, après avoir contacté la Covid-19", a souligné France Bleu Orléans.

Champion de France de moto-cross en 1957, sélectionné de nombreuses fois pour représenter le drapeau tricolore sur les pistes, Rémy Julienne a été un cascadeur et concepteur de cascades avec plus de 1 400 productions à son compteur. Après un succès fulgurant dans le monde du sport extrême, ce fut sur le plateau du film Fantômas qu'il débuta sa carrière au cinéma en 1964, se mesurant peu à peu à d'autres pros de la cascade comme Jean Sunny. Il parvint à les devancer, enchaînant les grosses productions - dont six volets de la saga James Bond, comme GoldenEye - et les films populaires français à l'image de La Grande Vadrouille, Les Aventures de Rabbi Jacob, la série des Gendarmes de Saint-Tropez ou encore Taxi.

Le septième art et la télévision (il a incarné plusieurs sports publicitaires (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le drôle de bouton rouge de Donald Trump sur son bureau
VIDÉO - "Véran a capitulé, c'est fini !" : le désarroi de Gilles-William Goldnadel
"Des brebis galeuses sont toujours là" : Sarah Abitbol lance un appel à Nathalie Péchalat
Mort de Marie Trintignant : comment Samuel Benchetrit a dû l'annoncer à son fils
Camélia Jordana et "les blagues de porc" à ses débuts : elle n'a rien oublié du sexisme qu'elle a subi