Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 816,79
    +38,69 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    17 879,36
    +22,34 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 202,00
    -1 556,58 (-2,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 324,47
    -64,93 (-4,67 %)
     
  • S&P 500

    5 487,44
    +14,21 (+0,26 %)
     

Un mort et de nombreux dégâts : les images saisissantes de la tempête Ciaran

Benoit Tessier

Après le passage de la tempête Ciaran, les dégâts matériels sont nombreux, en particulier sur les côtes bretonnes et normandes. Le vent a atteint 207 km/h dans le Finistère et déraciné de très nombreux arbres sur son passage. Le bilan humain est toutefois limité, avec un seul mort, notamment à la faveur d’un important travail de prévention.

Un mort et seize blessés

Un chauffeur routier a été tué par un arbre tombé sur la cabine de son poids lourd alors qu’il circulait sur une route départementale dans l’Aisne, placé en vigilance jaune vent, du fait du passage de la tempête Ciaran. Seize personnes sont également blessées, dont un grièvement du côté de Roubaix. Parmi eux, on dénombre sept sapeurs-pompiers, a indiqué le ministre de l’Intérieur, Gérarld Darmanin.

1,2 million de foyers privés d’électricité

Les vents ont entraîné de nombreuses détériorations sur les lignes électriques. Vers Coutances, dans la Manche, des poteaux téléphoniques ont été couchés par le vent, selon un journaliste de l’AFP. Bilan : 1,2 million de foyers ont été privés d’électricité dont 780 000 en Bretagne, selon Enedis.

PUBLICITÉ

À Brest, la flèche d’une grue de chantier s’est brisée sous l’effet du vent, selon des témoignages vidéos postés sur le réseau X (anciennement Twitter). Toujours à Brest, de nombreux arbres ont été déracinés dans les rues.

À lire aussi Tempête Ciaran : nuit d'angoisse sur la presqu’île de Crozon, « le bruit était effrayant »

« Je n’ai pas beaucoup dormi, cette nuit ça a...


Lire la suite sur ParisMatch