Publicité
La bourse ferme dans 2 h 55 min
  • CAC 40

    7 576,09
    -56,62 (-0,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 954,76
    -28,35 (-0,57 %)
     
  • Dow Jones

    40 211,72
    +210,82 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0894
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    2 447,50
    +18,60 (+0,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 718,88
    +1 139,48 (+1,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 325,91
    -15,06 (-1,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,51
    -1,40 (-1,71 %)
     
  • DAX

    18 499,84
    -91,05 (-0,49 %)
     
  • FTSE 100

    8 142,93
    -40,03 (-0,49 %)
     
  • Nasdaq

    18 472,57
    +74,17 (+0,40 %)
     
  • S&P 500

    5 631,22
    +15,87 (+0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    41 275,08
    +84,40 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    17 727,98
    -287,96 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2963
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Mort de Justine Vayrac : ces erreurs qui pourraient faire libérer le principal suspect, Lucas L.

France 3

Dans la nuit du 22 au 23 octobre 2022, la vie de Justine Vayrac, 20 ans, va basculer dans l'horreur. Cette maman d'un petit garçon de deux ans, est sauvagement assassinée à la sortie d'une boîte de nuit de Brive-la-Gaillarde. Un homme, prénommé Lucas, âgé de 21 ans, va avouer avoir tué puis enterré le corps de la jeune femme. Il niera en bloc les accusations de viol et d'enlèvement. S'il est en détention dans l'attente de son procès, le jeune homme pourrait être libéré. En effet, selon nos confrères du Parisien, dans leur édition du lundi 23 octobre 2023, une reconstitution des faits est prévue deux jours plus tard. "Mais tout indique que Lucas L. n’y prendra pas une part active", précise le quotidien. En effet, en décembre 2022, son avocat lui avait conseillé de garder le silence lors "d'un transport sur les lieux" du crime. La raison ? "Me Michel Labrousse avait alors fait remarquer que la défense n’avait 'toujours pas reçu le certificat d’autopsie', alors même que le procureur avait communiqué auprès de la presse quelques jours plus tôt".

Ainsi, l'avocat de Lucas L. espère que ces "irrégularités" iront en la faveur de son client. "Certaines déclarations de Lucas L., en particulier lorsqu’il a désigné l’endroit où il avait enfoui le corps de Justine, auraient en effet été recueillies sans l’avocat", expliquent nos confrères du Parisien. Des manquements qui pourraient alors pousser la justice à annuler plusieurs éléments recueillis et donc faciliter la possible remise en liberté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite