Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 564,89
    +81,14 (+0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,92
    -10,92 (-0,80 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Mort d’Audrey Felice à Tarbes : ce que l’on sait de ce probable féminicide

Ce que l’on sait du très probable féminicide d’Audrey Felice à Tarbes (Photo d’illustration).
Ce que l’on sait du très probable féminicide d’Audrey Felice à Tarbes (Photo d’illustration).

FAITS DIVERS - Audrey Felice, une coach de sport de 41 ans, a été retrouvée morte ce week-end dans les Hautes-Pyrénées, près du cadavre de son ex-compagnon de 48 ans, a-t-on appris ce lundi 15 mai.

Le parquet de Tarbes privilégie l’hypothèse d’un féminicide.

  • Que s’est-il passé ?

Les policiers ont découvert dimanche soir deux cadavres dans un bois de la commune de Laloubère, à quelques kilomètres de Tarbes : celui de la coach sportive, portant des traces de blessures par arme blanche, et celui de son ancien compagnon, pendu. Le couple s’était séparé depuis un mois, précise France 3.

PUBLICITÉ

« D’après les premières constatations, la thèse privilégiée est celle de l’homicide par conjoint, suivi du suicide par pendaison. Elle est vraisemblablement décédée de blessures à l’arme blanche au niveau de la gorge », a déclaré à l’AFP la procureure de Tarbes, Bérangère Prud’Homme.

L’ex-compagnon, Samy Dioumassy, était allé chercher la victime à la sortie de son travail en raison des fortes pluies samedi à la mi-journée, celle-ci n’ayant pas de véhicule. La voiture du meurtrier présumé avait été aperçue une heure plus tard à Laloubère.

La disparition d’Audrey Felice avait été signalée samedi après-midi. La police avait ensuite lancé un avis de disparition inquiétante le lendemain, relayé par les proches de la victime sur les réseaux sociaux.

  • Qui était Audrey Felice ?

Coach sportive âgée de 41 ans, Audrey Felice était mère de deux filles. Elle travaillait à l’Orange Bleue à Tarbes, une salle de fitness franchisée, selon La Nouvelle République des Pyrénées.

La salle, restée fermée ce lundi, a rendu hommage à la mère de famille sur sa page Facebook. « Nous sommes touchés par tous les témoignages de sympathie qui affluent, Audrey serait heureuse de voir combien elle était aimée, nous vous en remercions affectueusement », est-il notamment écrit, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

  • Qui était le principal suspect ?

Samy Dioumassy, l’ex-compagnon d’Audrey Felice, était âgé de 48 ans. Sorti de prison voici deux ans, il avait été condamné à 25 ans de prison par la cour d’assises de l’Indre en 2006 pour homicide, selon la procureure de Tarbes à l’AFP.

Selon La Nouvelle République, il avait en fait été condamné pour l’assassinat de son ancienne compagne Zina Ali, avec qui il avait eu un enfant, tuée de 29 coups de couteau en 2003 à Nuret-le-Féron (Indre). Le quotidien local le présente comme un « toxicomane », qui « avait affirmé à l’époque ne pas avoir supporté la séparation ».

En 2006 au moment de son procès, Samy Dioumassy avait été décrit par des experts comme « un sujet marqué par une dimension psychopathique majeure, avec impulsivité, sentiment de toute-puissance et égocentrisme », rappelle La Nouvelle république. Il n’était plus suivi par la justice depuis la fin d’exécution de sa peine en décembre 2021.

  • Combien de féminicides en France cette année ?

Le collectif Féminicides par compagnons ou ex, qui rend hommage à Audrey Felice dans un post Facebook, indique qu’il s’agit du 42e féminicide en France en 2023. En 2022, 147 femmes avaient été tuées par leur conjoint ou leur ex-compagnon.

À voir également sur Le HuffPost :

Une fusillade près de la frontière du Luxembourg, fait 5 blessés dont 3 graves

Anne-Françoise Piedallu, maire de Plougrescant, porte plainte après le sabotage de sa voiture