Publicité
Marchés français ouverture 38 min
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0884
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 571,62
    +153,94 (+0,88 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 176,64
    +807,91 (+1,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 391,70
    -13,64 (-0,97 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     

Mort d’Ari Boulogne : sa compagne est mise en examen pour « homicide involontaire »

©Capture TV France 2 via Bestimage

Dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 mai, Ari Boulogne, le fils « illégitime » d’Alain Delon a été retrouvé mort dans son appartement parisien à l’âge de 60 ans.

Ce lundi 22 mai, « Le Parisien » a révélé que la compagne d’Ari Boulogne, le fils « illégitime » d’Alain Delon a été mise en examen pour « non-assistance à personne en danger, homicide involontaire, transport, détention, acquisition et cession de stupéfiants ». C’est dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 mai que Yasmina S, âgée de 58 ans, se disant être la compagne du photographe découvre le corps en décomposition de ce dernier sur le sol de son salon dans un appartement rue Cambronne dans le 15e arrondissement de Paris. Elle alerte alors les forces de l’ordre aux alentours de 4 heures. Elle avait alors assuré qu’elle revenait tout juste d’un voyage en province avec son fils de 21 ans.

« Homicide involontaire » et « non-assistance à personne en danger »

Pourtant, suite à cette découverte macabre, la femme de 58 ans avait été mise en garde à vue pour éclaircir les circonstances dans lesquelles a pu survenir le décès d’Ari Boulogne qui était hémiplégique. D’après les informations du « Parisien », Yasmina S. aurait reconnu, lors de son audition, que son compagnon aurait succombé à une overdose. « Elle n’aurait pas donné l’alerte auprès des secours, par peur d’éventuelles poursuites », apprend-on également. Le corps du fils « illégitime » d’Alain Delon avait ensuite été amené à l’institut médico-légal de Paris où il doit subir une autopsie pour déterminer les causes de son décès.

PUBLICITÉ

Quelques...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi