Morning meeting AOF France / Europe - Marchés attendus autour de l'équilibre

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
RI.PA85,670,27
BNP.MI55,000,70
EDF.PA28,800,15
PUB.PA61,75-1,69
BELI.PA29,980,88


(AOF) - Les Bourses européennes devraient ouvrir autour de l'équilibre jeudi, en dépit de la salve de publications tant sur le front macro que micro économique. Les investisseurs font preuve de réserve après la publication du PIB en France qui a révélé une croissance nulle pour l'année 2012, et concentreront leur attention en fin de matinée sur le niveau de l'économie au sein de la zone euro. En outre, la publication des résultats bat son plein. BNP Paribas (Milan: BNP.MI - actualité) , EDF (Paris: FR0010242511 - actualité) , Publicis (Paris: FR0000130577 - actualité) ou encore Pernod Ricard (Paris: FR0000120693 - actualité) seront suivies de près.


L'analyse technique du CAC 40 (Paris: ^FCHI - actualité)
Du point de vue de l'analyse technique, le bureau DayByDay constate la formation d'une petite bougie blanche munie de deux mèches. La séance de mercredi fut rythmée par les publications, appréciées ou non, de différentes entreprises de premier plan. Graphiquement, l'indice CAC 40 a atteint sa résistance à 3695 points, niveau clé. Le (Paris: FR0000072399 - actualité) chandelier formé matérialise une sensible baisse de la conviction des opérateurs au contact de cet obstacle. Celui-ci pourrait interrompre temporairement le rebond, voire même générer un repli vers 3600 points. Alternativement, la confirmation de son franchissement ouvrirait la voie au ralliement des précédents sommets. La configuration est incertaine. Les analystes de DayByDay conservent de ce fait un avis neutre.

Les valeurs à suivre

EULER HERMES
Euler Hermes a publié un résultat opérationnel 2012 en baisse de 8,4% à 424,7 millions d'euros à l'image du résultat net en retrait de 9,1% à 300,2 millions, pénalisé par le ralentissement économique dans la zone euro. En revanche, le chiffre d'affaires du groupe d'assurance-crédit s'est inscrit en hausse de 5,4% à 2,39 milliards d'euros en 2012, porté par la croissance réalisée hors des marchés européens traditionnels.

MERCIALYS
Mercialys a publié un résultat net part du groupe 2012 de 143,4 millions d'euros, en recule de 2,7%. Le résultat des opérations du groupe d'immobilier commercial est en baisse de 22,9% à 108,7 millions d'euros. En revanche, le résultat des opérations retraité est en hausse de 9,9% à 92 millions d'euros. La valeur du patrimoine de Mercialys s'établit à 2,56 milliards d'euros au 31 décembre, droits inclus, en baisse de 3%.

OVERLAP
Overlap a réalisé un chiffre d'affaires 9 mois de 93,7 millions d'euros en recul de 23,5%. Au troisième trimestre, clos fin décembre, le chiffre d'affaires du spécialiste de l'intégration et de la gestion d'infrastructures informatiques haut de gamme s'est établi à 35,7 millions d'euros, en repli de 19,7%. L'activité Infrastructures a enregistré un chiffre d'affaires 9 mois de 58,8 millions d'euros contre 82,4 millions d'euros un an plus tôt.

PERNOD RICARD
Pernod Ricard a réalisé au premier semestre 2012-2013 (juillet à décembre) un résultat net part du groupe de 847 millions d'euros, en hausse de 6%. Le résultat net courant part du groupe atteint 857 millions, en progression de 2%, largement tiré par la performance opérationnelle. Le résultat opérationnel courant s'élève à 1,459 milliard, en augmentation de 1%. Retraitée des effets techniques (sur-stockages en France et décalage d'un Nouvel an chinois plus tardif), la croissance du résultat opérationnel est de 7%.

Les chiffres macroéconomiques

Les marchés seront fermés en Chine

Le produit intérieur brut français a reculé de 0,3% au quatrième trimestre 2012, selon la première estimation publiée par l'Insee. Le repli est plus important que la prévision de l'institut de -0,2%. Pour le troisième trimestre, l'Insee a confirmé la croissance à 0,1%. Enfin, sur l'ensemble de 2012, la France a enregistré une croissance moyenne nulle alors que le gouvernement anticipait une croissance de 0,3%.

A 8 heures 45 sera publié le chiffre de l'emploi salarié au quatrième trimestre en France. Ce sera à 11 heures que sera dévoilé la première estimation du PIB au quatrième trimestre dans la zone euro.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage seront communiquées à 14 heures 30.

A 8 heures 15, l'euro cotait 1,3389 face au dollar.

Hier à Paris
Les Bourses européennes ont clôturé en hausse après avoir passé une grande partie de la matinée en retrait. Peu d'informations sur le front macro-économique ont été publiées. Alors que la saison des publications de résultats bat son plein, Société Générale (Paris: FR0000130809 - actualité) a signé la plus forte baisse du CAC 40 après avoir publié une lourde perte au quatrième trimestre et a entrainé ses consoeurs sectorielles dans sa chute. A la clôture le CAC 40 a gagné 0,32% à 3698,53 points après avoir réalisé une incursion au dessus du seuil des 3700 points. L'Eurotop 100 s'est octroyé une hausse de 0,2% à 2380,88 points.

Hier à Wall Street
Les marchés actions américains ont clôturé en ordre dispersé mercredi. Sur le plan économique, le chiffre le plus important du jour - les ventes au détail en décembre - est ressorti en ligne avec les attentes. Au sein de l'indice Dow Jones (DJI: ^DJI - actualité) , General Electric (Other OTC: GEAPP - actualité) s'est distingué favorablement après avoir annoncé la redistribution de 18 milliards de dollars à ses actionnaires. A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,26% à 13 982,91 point tandis que le Nasdaq Composite a progressé de 0,33% à 3 196,88 points.



AOF - EN SAVOIR PLUS


- Lifting de grande ampleur de toute les gammes du groupe afin d'être en adéquation avec les nouvelles tendances de consommation ;
- 40% du CA dans les pays émergents, avec une répartition équilibrée entre les BRIC ;
- Fort ® pricing power ¯ (capacité à imposer ses prix à ses clients) ;
- Réseau de distribution du groupe en développement continu ;
- Amélioration de la structure financière : possibilité de renouer avec la politique de croissance externe ;
- Désormais noté ® investment grade ¯ par les agences de notation.

Les points faibles de la valeur
- Encore une part importante de son activité en France et Europe (41% du CA) ;
- Caractère spéculatif limité en raison de l'actionnariat familial ;
- Valeur chère et rendement très faible.

Comment suivre la valeur
- Valeur de croissance et défensive ;
- Exercice décalé, clos le 30 juin et AG en novembre.
- Forte saisonnalité : deux tiers de l'activité réalisés au premier semestre (juillet-décembre), avec un quart en décembre ;
- Forte dépendance au billet vert ;
- A surveiller les prévisions et commentaires de Diageo (London: DGE.L - actualité) .

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Agroalimentaire
Changement majeur parmi les acteurs du secteur agroalimentaire. La scission de Kraft Foods (NasdaqGS: KRFT - actualité) a en effet donné naissance à un nouvel acteur majeur du secteur, qui cherche à renforcer ses positions en Europe dans le domaine du snacking. Le groupe a été rebaptisé Mondelez International (NasdaqGS: MDLZ - actualité) depuis la scission des activités américaines d'épicerie début octobre. Le numéro deux mondial de l'agroalimentaire est prêt à réaliser des acquisitions, en particulier dans les pays émergents, qui génèrent une grande partie de son activité (44%). Il multiplie également les innovations pour consolider ses positions sur le marché du ® snacking ¯, qui représente une valeur de 335 milliards de dollars en Europe. Le groupe, qui détient une part de marché de 3,5%, souhaite accroître cette dernière à 4,5%.