Morning meeting AOF France / Europe - Hausse timide en vue

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA28,96-1,13
ACA.PA11,380,21
^DJI16 434,16+9,31
CS.PA18,480,20
^FCHI4 431,81+26,15


(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus en petite hausse à l'ouverture dans le sillage de la clôture positive du Dow Jones (DJI: ^DJI - actualité) vendredi et en dépit de la baisse de 1,52% du Nikkei de Tokyo ce lundi. La séance devrait être calme en raison de la fermeture des Bourses américaines cet après-midi pour cause de Martin Luther King's Day. D'un point de vue sectoriel, le luxe risque d'être entouré après la publication par le groupe suisse Richemont d'un chiffre d'affaires trimestriel décevant et de perspectives prudentes. Par ailleurs, le Crédit Agricole (Paris: FR0000045072 - actualité) viserait 200 millions d'économies d'ici 5 ans.


L'analyse technique du CAC 40 (Paris: ^FCHI - actualité)
Du point de vue de l'analyse technique, le bureau DayByDay constate la formation d'une petite bougie noire, à l'issue d'une séance des "3 sorcières" comme souvent sans tendance, mais caractérisée cette fois-ci par de faibles volumes d'échanges (2,7 milliards d'euros échangés). La consolidation était également de rigueur à Wall Street, à la veille d'un pont de trois jours. Graphiquement, ce petit retracement attendu de la hausse de jeudi dernier, permet aux analystes de DayByDay d'adopter un biais positif avec un niveau de risque limité et un premier objectif à 3777 points. La tendance, toujours clairement haussière, n'est effectivement pas remise en question.

Les valeurs à suivre

APRR (EIFFAGE (Paris: FR0000130452 - actualité) )
APRR, filiale d'Eiffage, a annoncé un chiffre d'affaires annuel en légère hausse de 0,8% à 2,038 milliards d'euros hors construction. Le (Paris: FR0000072399 - actualité) groupe attribue cette progression à l'activité Péage (96,7% du chiffre d'affaires total) qui a augmenté de 0,5%, du fait de la hausse tarifaire, et aux autres recettes qui ont progressé de 11,3%. Le trafic Véhicules Légers a diminué de 1,3%, pénalisé par des conditions météorologiques défavorables. Le trafic Poids Lourds a, quant à lui, baissé de 3,8% par rapport à l'exercice précédent dû aux effets du ralentissement de l'activité économique.

AREVA
Areva a annoncé avoir signé auprès de dix-neuf banques, une ligne de crédit syndiqué de 1,25 milliard d'euros, d'une durée de 5 ans. Elle remplace le précédent crédit syndiqué non-tiré venant à échéance en 2014. Cette nouvelle facilité complète le dispositif de financement du groupe renforçant ainsi sa structure financière. Elle permet également d'allonger la maturité moyenne des ressources disponibles du groupe, conformément à sa politique de gestion prudente de la liquidité.

AXA (Paris: FR0000120628 - actualité)
Axa a réalisé le placement auprès des investisseurs institutionnels d'une émission d'obligations subordonnées d'un montant de 1 milliard d'euros à échéance 2043. Le coupon annuel initial est de 5,125%. Il est à taux fixe jusqu'à la première date de remboursement anticipé en juillet 2023, puis à taux variable avec une majoration d'intérêts de 100 points de base par la suite. La marge initiale contre swap s'élève à 335 points de base.

CASINO (Paris: FR0000125585 - actualité)
Casino a annoncé le succès du placement d'une émission obligataire d'un montant de 750 millions d'euros et d'une maturité de 10 ans. Cette opération, qui renforce la liquidité du groupe, a vocation à refinancer les tombées d'emprunts de Casino. Elle permet également d'allonger la maturité moyenne de la dette obligataire du distributeur de 4,5 années à fin décembre à 5,1 années aujourd'hui. Cette nouvelle souche obligataire, qui portera un coupon de 3,311%, a été largement sursouscrite par une base d'investisseurs diversifiée.

Les chiffres macroéconomiques

Les marchés américains seront fermés (Martin Luther King day).

A 8h20, l'euro cote 1,3326 dollar.

Vendredi à Paris
Les Bourses européennes ont clôturé proche de l'équilibre vendredi affichant néanmoins un bilan hebdomadaire positif. Les investisseurs ont été rassurés de constater ce matin la reprise de la croissance en Chine. En revanche, cet après-midi, le recul inattendu de l'indice de confiance de l'Université du Michigan a déçu. L'indice s'est établit à 71,3 en janvier contre 72,9 en décembre. Le consensus attendait 75. A la clôture, le CAC 40 s'inscrivait en léger recul de 0,07% à 3 741,58 points (+0,96% sur la semaine). L'Eurotop 100 de son côté a cédé 0,13% à 2383,64 points.

Vendredi à Wall Street
Les marchés américains ont terminé vendredi en ordre dispersé. Le Dow Jones a clôturé dans le vert, soutenu par un projet des Républicains de la Chambre des représentants visant à sortir les négociations budgétaires de l'impasse. L'indice vedette a fini sa course à un plus nouveau plus haut de 5 ans à 13 649,70 points. En revanche, le Nasdaq a clôturé en léger repli, pénalisé par Intel et ses perspectives décevantes. Le Dow Jones a donc gagné 0,39%, affichant un gain hebdomadaire de 1,2%. Le Nasdaq a cédé 0,04% à 3 134,71 pts. Les marchés sont clos lundi en raison du Martin Luther King's Day.



AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan : très surveillé par les investisseurs, cet indicateur est le résultat d'une enquête mensuelle réalisée par l'université du Michigan auprès de plusieurs centaines de personnes au sujet de leur situation financière et de l'économie américaine en général. Une hausse (baisse) prolongée de cette statistique est considérée comme le signe avant-coureur d'une accélération (ralentissement) de la croissance économique.
Inscriptions hebdomadaires au chômage : Cette statistique américaine, qui est publiée chaque jeudi à 14h30, donne le nombre de nouvelles demandes d'allocation chômage sur la semaine se terminant le samedi précédent. Elle est un indicateur de la santé du marché de l'emploi aux Etats-Unis, mais est cependant volatile. Il est plus pertinent de surveiller son évolution sur plusieurs semaines. Les économistes surveillent ainsi la moyenne mobile de cette donnée sur quatre semaines.