Morning meeting AOF France / Europe - Baisse attendue à l'ouverture

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA28,96-1,13
ACA.PA11,380,21
^DJI16 408,54-16,31
AAPL524,94+5,93
DEC.PA30,000,38


(AOF) - Les Bourses européennes sont attendues en repli à l'ouverture, dans un climat de prudence. Les valeurs technologiques en particulier risquent de pƒtir des résultats décevants d'Apple (NasdaqGS: AAPL - actualité) et de la prudence affichée par Samsung Electronics en matière d'investissements. Côté macro-économique, les marchés devraient réagir durant la matinée à la publication de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, attendu en légère hausse avant les ventes de logements neufs aux Etats-Unis. A Paris, Crédit Agricole (Paris: FR0000045072 - actualité) sera suivi de près après avoir finalisé la vente de 5,2% de la banque espagnole Bankinter.

L'analyse technique du CAC 40 (Paris: ^FCHI - actualité)
Du point de vue de l'analyse technique, le bureau DayByDay constate la formation d'une bougie blanche avec clôture au plus haut, à l'issue d'une séance boostée par des indicateurs encourageants ainsi qu'une bonne orientation de Wall Street malgré la forte baisse du titre Apple. Graphiquement, ce chandelier plaide en faveur d'une reprise de la dynamique haussière. Néanmoins, le mouvement effectué par l'indice CAC 40 reste extrêmement lent et très étendu, les volumes d'échanges sont faibles (à peine 2 milliards d'euros échangés), les niveaux sont de moins en moins biens respectés et la divergence baissière de MACD est toujours valide. Ces éléments incitent à rester prudent. Les analystes de DayByDay conservent de ce fait leur avis neutre.

Les valeurs à suivre

CREDIT AGRICOLE
Crédit Agricole S.A. a procédé avec succès à la cession d'une part de sa participation au capital de la banque espagnole Bankinter, portant sur environ 5,2 % du capital soit 29 300 000 actions, dans le cadre d'une procédure de placement privé accéléré auprès d'investisseurs institutionnels. Le (Paris: FR0000072399 - actualité) prix a été fixé à 3,95 euros par action Bankinter. Le produit brut de cette cession s'élève à 116 millions d'euros, permettant à la banque française de dégager une plus-value de 32 millions d'euros.

JCDECAUX (Paris: FR0000077919 - actualité)
Le chiffre d'affaires de JCDecaux a progressé de 4,3% à 746,6 millions d'euros au quatrième trimestre 2012. A périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires est en hausse de 0,2%, ce qui est mieux que ce que le groupe avait anticipé lors de la publication de son chiffre d'affaires du troisième trimestre en novembre dernier. Pour l'ensemble de l'année 2012, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 6,5% à 2,622 milliards d'euros. La croissance organique a atteint 1,5%.

LDLC.COM
LDLC.com, leader du High Tech online, a publié un chiffre d'affaires de 60,3 millions d'euros en hausse de 16,4% au titre du troisième trimestre (octobre à décembre) 2012-2013. Au total, sur les neuf premiers mois de l'exercice, le chiffre d'affaires s'élève à 151,3 millions d'euros contre 131,4 millions à la même période de l'exercice 2011-2012, en progression de 15,1%. Cette bonne performance doit être appréciée en fonction de la croissance de 7% du secteur high-tech sur l'année 2012.

VETOQUINOL
Vétoquinol a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 298,3 millions d'euros, en progression de 5%. · cours de change constants, le chiffre d'affaires annuel du laboratoire vétérinaire augmente de 3%. La croissance organique s'inscrit à 1,6%. Retraitée des effets de la concurrence des génériques de la gamme Marbocyl elle s'élèverait à 3,8%. En Europe, l'activité a été contrastée dans un marché globalement en stagnation. Au niveau du groupe, l'activité des animaux de rente est en progression de 2,1% ; les ventes en animaux de compagnie affichent une croissance de 8,1%.

Les chiffres macroéconomiques

L'Allemagne publiera à 10h00 l'indice Ifo du climat des affaires en janvier, suivie à 10h30 de la première estimation de la croissance du PIB au quatrième trimestre au Royaume-Uni.

Aux Etats-Unis, les ventes de logements neufs en décembre seront dévoilées à 16h00.

A 18h00, la France publiera ses chiffres de l'emploi en décembre.

A 8h20, l'euro cote 1,3415 face au billet vert.

Hier à Paris
Les Bourses européennes ont clôturé en légère hausse, portées par des indicateurs macro-économiques rassurants. La publication de l'indice HSBC (London: HSBA.L - actualité) manufacturier chinois pour janvier a confirmé une fois de plus la reprise engagée dans la deuxième économie mondiale. Surtout, les investisseurs ont accueilli favorablement l'indice PMI Composite préliminaire dans la zone euro qui a affiché un plus haut de dix mois. Il s'est inscrit à 48,2 au mois de janvier, contre 47,2 en décembre. Le CAC 40 a gagné 0,7% à 3752,17 points à la clôture et l'Eurotop 100, lui, a grimpé de 0,29% à 2399,96 points.

Hier à Wall Street
Les marchés américains ont clôturé en ordre dispersé. Le recul du Nasdaq s'explique par la chute de 12,39% d'Apple, première capitalisation américaine, qui a publié un chiffre d'affaires trimestriel et des ventes d'iPhone décevants. Les statistiques macroéconomiques du jour ont toutefois soutenu la plupart des valeurs de la cote avec, au premier chef, la baisse inattendue des inscriptions hebdomadaires au chômage à leur plus bas niveau depuis le début de la récession de 2007-2009. A la clôture, le Dow Jones (DJI: ^DJI - actualité) a gagné 0,33% à 13 825,33 pts tandis que le Nasdaq a reculé de 0,74% à 3130,38 pts.



AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan : très surveillé par les investisseurs, cet indicateur est le résultat d'une enquête mensuelle réalisée par l'université du Michigan auprès de plusieurs centaines de personnes au sujet de leur situation financière et de l'économie américaine en général. Une hausse (baisse) prolongée de cette statistique est considérée comme le signe avant-coureur d'une accélération (ralentissement) de la croissance économique.