Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 183,99
    -503,08 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Le moral des ménages français légèrement à la hausse en novembre

Selon l'Insee, le moral des ménages français repart très légèrement à la hausse.  - Credit:Rémy PERRIN / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
Selon l'Insee, le moral des ménages français repart très légèrement à la hausse. - Credit:Rémy PERRIN / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Le moral des ménages français s'est très légèrement amélioré en novembre en France, mais reste largement en dessous de sa moyenne de longue période, selon des données publiées vendredi 25 novembre par l'Insee. Sur un mois, l'indicateur progresse d'un point pour s'établir à 83, soit 17 points en dessous de son niveau moyen entre 1987 et 2021, qui était de 100.

Selon l'Institut national de la statistique, les ménages sont plus optimistes que le mois précédent quant à leur situation financière et à leur capacité à épargner. Sur un mois, « le solde d'opinion relatif à la capacité d'épargne future gagne cinq points et celui sur la capacité d'épargne actuelle en gagne trois », souligne l'Insee, ajoutant que « ces deux soldes se situent au-dessus de leur moyenne de longue période ».

À LIRE AUSSIL'économie française au défi de la stagflation

À cinq jours de la publication d'une première estimation de l'inflation pour le mois de novembre, la part des ménages estimant que les prix vont encore s'accélérer au cours des douze prochains mois diminue de trois points, mais reste bien au-dessus de la moyenne historique. La part des ménages qui jugent opportun d'épargner suit la même tendance : elle recule de deux points, mais se maintient au-dessus de sa moyenne de longue période. Les ménages sont un peu plus nombreux qu'en octobre à considérer que le niveau de vie en France va s'améliorer au cours des 12 prochains mois (+ 4 points).

Sur une note plus négative, les craintes li [...] Lire la suite