La bourse ferme dans 36 min

Mooc : que proposent les leaders français des cours en ligne ?

En 2018 dans le monde, 20 millions de nouveaux apprenants se sont inscrits à au moins un mooc, acronyme de «massive open online course» (cours en ligne ouverts massivement, clom, en français) (1). Au total, depuis la popularisation du concept en 2012 («l’année du Mooc», selon le «New York Times»), 101 millions d’individus ont suivi ce type de cours dispensé en ligne «par des établissements d’enseignement, des entreprises, des organismes ou des particuliers, qui offre à chacun la possibilité d’évaluer ses connaissances et peut déboucher sur une certification», selon la définition du «Journal officiel» de janvier 2017. En sept ans, afin de rentabiliser des coûts de production importants (50.000 euros en moyenne), beaucoup de moocs ont basculé vers un modèle «freemium».

La formule permet d’obtenir un certificat de réussite à l’issue d’exercices complémentaires, en échange de quelques dizaines d’euros. Alors que moins de 10% des inscrits terminent les cours, faute d’engagement ou par intérêt pour une partie des contenus seulement, l’attestation honore les plus assidus. Elle est de surcroît reconnue par nombre d’employeurs. Chez OpenClassrooms, le leader européen de la formation en ligne, une cinquantaine de parcours débouchent même sur la validation d’un titre enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (du bac+2 au bac+5). Il est possible de mobiliser son compte personnel de formation pour recevoir un financement, total ou partiel. De quoi «développer ou maintenir à flot l’employabilité» de centaines de personnes, selon Mathieu Nebra, cofondateur d’OpenClassrooms.

>> Notre service - Trouvez la formation professionnelle qui dopera ou réorientera votre carrière grâce à notre moteur de recherche spécialisé (Commercial, Management, Gestion de projet, Langues, Santé …) et entrez en contact avec un conseiller pour la faire financer.

Trois plateformes au banc d’essai

Généralement composé d’un tiers de cours, d’un tiers d’échanges collaboratifs et d’un

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Expatriation : les conseils d'un Français en Géorgie
Arrêts maladie : ces députés proposent de vous faire travailler... alors que vous êtes malade
Accor, Orange... les formations maison des entreprises ont le vent en poupe
Expatriation : les conseils d'un Français à Amman en Jordanie
Qui sont, en 2019, les meilleurs patrons français selon la Harvard Business Review ?