La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 051,74
    +81,27 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    14 806,10
    +92,19 (+0,63 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 722,45
    -1 177,00 (-3,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 040,74
    -23,11 (-2,17 %)
     
  • S&P 500

    4 371,68
    +13,95 (+0,32 %)
     

Montres connectées : des millions de données personnelles dans la nature

·1 min de lecture

Encore une fuite de données… Cette fois il s’agit d’une base de données de 16,71 gigaoctets contenant 61 millions d’entrées. Elle a été découverte par le site WebsitePlanet et contient des informations d’activité et de santé en provenance de bracelets et montres connectées.

L’équipe, menée par le chercheur en cybersécurité Jeremiah Fowler, a déterminé que la base de données, mise en ligne sans la moindre protection, provient de l’entreprise newyorkaise GetHealth. La firme propose un service pour synchroniser les données de santé en provenance de différents appareils connectés. Les informations exposées concernent des utilisateurs situés à travers le monde.

Les utilisateurs Fitbit et Apple les plus concernés

La base de données contient de nombreuses informations sensibles, dont le nom et prénom, le pseudonyme, la date de naissance, le poids, la taille, le genre, et la date de naissance. Au total, les données proviendraient de centaines d’objets connectés, appareils médicaux et applications de fitness différents. Après une analyse partielle, les chercheurs ont cependant déterminé que les victimes utilisaient essentiellement des bracelets Fitbit et le Healthkit d’Apple, qui permet de synchroniser des objets connectés à travers un iPhone.

Contacté par l’équipe de WebsitePlanet, GetHealth a confirmé être propriétaire de la base de données et a sécurisé l’accès dans la journée. Toutefois, les chercheurs n’ont pas pu déterminer depuis quand les informations étaient exposées, ni si quelqu’un d’autre y a accédé. Cela souligne encore une fois à quel point il faut être vigilant avec les objets connectés et toutes les données qu’elles collectent.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles