La bourse est fermée

Montpellier : la Ville et la Métropole ont dépensé 6,5 Mds € en un mandat

latribune.fr

Max Lévita, adjoint au maire et vice-président de la Métropole de Montpellier, a effectué, le 15 janvier, un bilan des 15 promesses de campagne faites par Philippe Saurel lors de son élection en mars 2014. Il assure que le contrat a été rempli à 100 %, dressant un inventaire minutieux de chaque proposition mais sans passer la parole à l'un des nombreux élus sortants qui l'entourent, massés dans la brasserie Le Dôme à Montpellier. Le principal intéressé était absent, toujours convalescent après son opération du genou.

Les 15 propositions au crible

Sur le volet des finances, Max Lévita souligne que la hausse de la fiscalité locale a été stoppée, avec 0 % d'augmentation des taux pendant six ans à la Ville et à la Métropole. Entre 2014 et 2019, la Ville a mobilisé 1,8 Md€ en fonctionnement et 700 M€ en investissement, tandis que la Métropole a dépensé 2,6 Mds € en fonctionnement et 1,4 Md€ en investissement, "soit 6,5 Mds € au global, ce qui est considérable", selon l'élu.

Sur le plan du développement, Max Lévita assure que l'économie locale a été renforcée, citant les dernières statistiques de l'Urssaf au 3e trimestre 2019 (1,6 % de croissance de l'emploi en un an), "ce qui place Montpellier au premier rang des Métropoles, avec notamment un taux grimpant à 2,2 % en un an pour la sphère productive". Selon l'adjoint au maire, le nombre total d'emplois créés s'élève à 25 000 nouveaux emplois sur la mandature.

En matière d'équipements, Max Lévita revendique le titre de "territoire connecté" pour Montpellier, expliquant que 98 % des logements et des parcs d'activité ont été raccordés à la fibre optique. Sur le transport, il juge que la politique du "tramway pour tous" est réussie, avec le tarif d'1 € le trajet pour 10 voyages, la baisse de 20 % des abonnements pour les jeunes, et le bouclage de la ligne 4 sur le tronçon Jeu de Paume/Albert 1er. "Pour le reste, les marchés pour l'extension de la ligne

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Montpellier crée un Conseil métropolitain de "l'industrie positive"
La Métropole va créer un nouvel incubateur pour la médecine du futur