Marchés français ouverture 1 h 46 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 658,79
    -180,92 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,1726
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 856,88
    -574,23 (-1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 040,16
    -23,68 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Montpellier : il paye les impôts d’un autre depuis 15 ans

·2 min de lecture
Montpellier : il paye les impôts d’un autre depuis 15 ans

En raison d’une erreur administrative, un retraité montpelliérain se voit contraint de payer les impôts de son homonyme depuis 2006.

Quelle est la différence entre un Francis Lopez né à Oran le 6 octobre 1938 et Francis Lopez né à Oran le 6 octobre 1938 ? Les trois derniers chiffres du numéro de sécurité sociale. Malgré tout, l’un des deux vit l’enfer depuis quinze ans à cause de son homonyme, relate RMC. Car tous les ans depuis 2006, son organisme de retraite complémentaire se trompe de Francis au moment de la traditionnelle déclaration de revenus. 

700 euros d'impôts en trop

Pendant des années, cette erreur administrative n’a pas réellement pesé sur les finances de l’octogénaire puisqu’il déduisait les sommes versées à "l’autre" Francis du total de ses revenus. Un stratagème devenu impossible depuis l’arrivée du prélèvement à la source. Cet habitant de Montpellier, passablement agacé de payer pour son homonyme, a déjà versé 700 euros d'impôts au fisc pour rien. Lorsqu'il conteste, chaque service se renvoie la faute et personne ne prend vraiment le problème à bras le corps. 

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

"Je suis allé plus de cinq ou six fois au service des impôts et ils n’ont jamais pu régler cette affaire-là. AG2R, au téléphone, c’est impossible d’avoir le bon service. On me dit toujours que je suis au mauvais service. Je fais le tour des services AG2R et je retombe au départ sans réponse", s'est plaint le retraité dans l’émission "Apolline Matin".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Néanmoins, grâce à l’opiniâtreté de Francis, cette histoire incroyable devait bientôt pouvoir se décanter. Contactés par RMC, la Direction générale des finances publiques et AG2R s’accordent pour dire que le problème sera réglé d’ici quelques jours. Pour récupérer le trop-perçu versé depuis des années, Francis devra "simplement" remplir une réclamation sur internet.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles