Marchés français ouverture 7 h 5 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9597
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 919,09
    -244,63 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,57
    -22,57 (-4,92 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Le ton monte entre Microsoft et Sony sur l’avenir de Call of Duty

Le patron de PlayStation craint que Call of Duty devienne une exclusivité Xbox, conséquence du rachat d’Activision par Microsoft.

Il existe un futur, plus ou moins lointain, où être un joueur PlayStation pourrait signifier se voir privé de Call of Duty, l’une des plus grandes sagas de tous les temps — en termes de ventes, tout au moins. Microsoft désire racheter Activision, propriétaire de la marque. Si la transaction est approuvée par les autorités compétentes, la firme de Redmond pourra faire ce qu’il veut de la licence, comme rendre des épisodes exclusifs à l’écosystème Xbox.

Et c’est aujourd’hui la crainte de Sony, qui s’est récemment exprimé par l’intermédiaire de Jim Ryan, président de la branche PlayStation. Dans les colonnes de GamesIndustry.biz, il a confié, le 7 septembre, que Microsoft a promis de sortir des jeux Call of Duty sur la PlayStation pendant trois ans. Ensuite, c’est beaucoup plus flou. Or, cette offre est jugée « inadéquate à bien des égards » pour Jim Ryan.

Sony se met en position de faiblesse face à Microsoft

« Microsoft a promis de laisser Call of Duty sur PlayStation pendant trois ans après le contrat en cours qui lie Sony et Activision. Après plus de 20 ans de Call of Duty sur PlayStation, cette proposition est inadéquate à bien des égards et ne prend pas en compte l’impact sur nos joueurs.

[Lire la suite]