Marchés français ouverture 2 h 2 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 306,06
    +90,54 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,1655
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    26 125,96
    +338,75 (+1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    54 957,62
    +985,65 (+1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 482,37
    +19,01 (+1,30 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Montchalin présente sa feuille de route pour l'ouverture des données publiques

·2 min de lecture

Le gouvernement considère l'ouverture des données publiques comme un élément clef de la stratégie de Montchalin de modernisation de l'État.

La ministre de la transformation et de l'action publiques, Amélie de Montchalin, a présenté ce lundi 27 septembre sa feuille de route sur l'ouverture des données publiques, que le gouvernement considère comme un élément clef de sa stratégie de modernisation de l'État.

"Les sont un moteur pour l'économie, un vecteur et de nouveaux usages pour notre quotidien, et une condition de préservation de notre souveraineté", a-t-elle estimé lors d'une conférence de presse à l'Institut géographique national (IGN), grand producteur lui-même de données publiques.

L'État a nommé avant l'été dans chaque ministère un administrateur ministériel des données, qui est désormais doté de sa propre feuille de route, déclinant les objectifs nationaux, a indiqué Amélie de .

Parmi les objectifs affichés, l'État veut continuer à développer le principe du "dites le nous une fois": une fois qu'un justificatif - relevé d'identité bancaire, numéro d'allocataire CAF, statut d'étudiant ou de demandeur d'emploi - a été fourni à un service public, l'usager n'a pas à le fournir à nouveau lorsqu'il entreprend une nouvelle démarche.

Ainsi le gouvernement souhaite qu'à la fin 2022, 1.000 collectivités locales ne demandent plus à leurs usagers d'attestation de revenu fiscal de référence ou d'attestation CAF pour les inscriptions à la cantine ou les transports scolaires. Pour l'instant, seules 280 le permettent.

142 millions d'euros du fonds pour la transformation publique dépensés

Au chapitre de la transparence, le gouvernement prévoit notamment de rendre accessible le code source de l'algorithme Affelnet/Lycée, qui détermine les affectations des élèves de troisième, et de publier plus de données sur les financements de la recherche.

Selon Amélie de , en quatre ans, l'État a déjà dépensé 142 millions d'euros du fonds pour la transformation de l'action publique à des projets d'ouverture et de valorisation des données publiques depuis 2018.

L'IGN, exemple de productions de données publiques au service de l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles