La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 037,64
    -364,37 (-1,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,2086
    -0,0100 (-0,82 %)
     
  • Gold future

    1 727,40
    -48,00 (-2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    39 341,34
    -2 214,27 (-5,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    952,22
    +19,08 (+2,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,02
    -1,51 (-2,38 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 236,80
    +117,37 (+0,89 %)
     
  • S&P 500

    3 826,48
    -2,86 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3952
    -0,0061 (-0,44 %)
     

Montagne: le marché de la raquette à neige s'envole avec la fermeture des remontées mécaniques

·2 min de lecture

Avec la fermeture des remontées mécaniques, les Français se ruent sur les raquettes à neige.

Avec la fermeture des remontées mécaniques, la raquette tient sa revanche face à qui déchante. Ce loisir cumule en effet beaucoup d'avantages : accessible à tous (la paire est vendue 150 euros en moyenne), facile d'utilisation… "La perspective d'un nouveau confinement donne envie de profiter de cette liberté procurée par ce loisir dans une nature préservée" , témoigne ainsi Heidi Joffroy, journaliste à Vosges Matin.

Avant les vacances de février, les ateliers de TSL Outdoor basés à Annecy ont en effet accéléré la cadence. Depuis le mois de décembre, le leader mondial de la raquette a vu ses commandes augmenter de 150%. "Habituellement, nous produisons 1.500 paires par jour", indique Jean-Marie Lathuille, responsable marketing de la marque. A présent, "3.000 paires sortent quotidiennement de nos ateliers qui sont passés en trois-huit en terme de production". Avec ses 50 salariés, TSL a même doublé ses effectifs pour répondre à une telle explosion des commandes.

Lire aussi

Aujourd'hui leader, TSL, fondé en 1981, a bouleversé le marché européen de la raquette à neige, en se démarquant des modèles classiques, notamment américains, en misant sur le plastique et en sophistiquant les systèmes de fixation. Trente ans plus tard, la marque est présente dans 33 pays, et distribuée dans 4.000 points de vente, dont 2.000 en France. TSL Outdoor réalise 10 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 50 % à l'export. Avec 200.000 paires écoulées cette saison contre 150.000 l'an passé, l'entreprise anticipe 12 millions en 2021. L'entreprise compte bien profité de l'expansion du marché de la raquette à neige, qui date d'une dizaine d'années, souligne Jean-Marie Lathuille qui estime par ailleurs à 4 millions le nombre de pratiquants de raquette à neige par an. "C'est un vrai marché", souligne-t-il.

Production de raquettes dans les ateliers de TSL Outdoor, à Annecy. L\'entreprise a doublé ses effectifs pour répondre à des commandes en plein boom.
Production de raquettes dans les ateliers de TSL Outdoor, à Annecy. L\'entreprise a doublé ses effectifs pour répondre à des commandes en plein boom.

Production de raquettes dans les ateliers de TSL Outdoor, à Annecy. L'entreprise a doublé ses effectifs pour répondre à des commandes en plein boom.

(R. Vivion/Radio France/MaxPPP)

Marc[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi