Marchés français ouverture 6 h 33 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 436,81
    -135,06 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    0,9597
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 991,03
    -268,98 (-1,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,05
    -18,09 (-3,94 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Mont-de-Marsan : Un suspect mis en examen après le meurtre d’un kinésithérapeute de 76 ans

DENIS CHARLET

ENQUêTE - La victime avait été découverte dans les décombres de l’incendie de sa maison, une ceinture nouée autour du cou et les pieds attachés par une rallonge électrique

Une information judiciaire du chef de meurtre et dégradation du bien d’autrui par moyens dangereux, a été ouverte jeudi par le parquet de Mont-de-Marsan (Landes), a annoncé ce vendredi la vice-procureure Céline Bucau.

Un homme de 21 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire. Le suspect « a reconnu son implication » dans la mort d’un septuagénaire, dont le corps avait été découvert le 19 août dernier à son domicile de Mont-de-Marsan, une ceinture nouée autour du cou et les pieds attachés par une rallonge électrique.

Le corps en partie calciné découvert « sous un enchevêtrement de meubles »

Ce jour-là, les pompiers avaient été appelés pour un incendie de maison. C’est là qu’ils ont découvert un corps en partie calciné, « sous un enchevêtrement de meubles » indique le parquet. L’autopsie indiquait qu’il s’agissait d’un kinésithérapeute de 76 ans à la retraite. Une enquête du chef de meurtre était rapidement ouverte, et confiée à la police judiciaire de Pau (Pyrénées-Atlantiques).

« La fouille des lieux permettait aux enquêteurs de trouver des objets appartenant à un tiers identifié, et les investigations scientifiques confirmaient sa présence sur les lieux » poursuit le parquet de Mont-de-Marsan. L’individu « ét(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Affaire Delphine Jubillar : Pas de placement sous bracelet électronique pour le mari, qui reste en détention
Gard : Après la mort d’un enfant de 2 ans percuté par une voiture, son beau-père mis en examen
Corse : Un homme tue son frère avec un fusil harpon