La bourse ferme dans 13 min
  • CAC 40

    6 174,64
    +5,23 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 968,43
    -10,41 (-0,26 %)
     
  • Dow Jones

    33 722,99
    -77,61 (-0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 735,20
    -9,60 (-0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    50 254,73
    +17,16 (+0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 274,87
    -19,71 (-1,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,17
    +0,85 (+1,43 %)
     
  • DAX

    15 242,39
    +8,23 (+0,05 %)
     
  • FTSE 100

    6 889,43
    -26,32 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 826,87
    -73,32 (-0,53 %)
     
  • S&P 500

    4 121,73
    -7,07 (-0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    29 538,73
    -229,33 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    28 453,28
    -245,52 (-0,86 %)
     
  • GBP/USD

    1,3741
    +0,0036 (+0,26 %)
     

Monnaie virtuelle et points de fidélité : BMW et Fiat récompensent la vertu au volant

·2 min de lecture

Chez BMW, plus vous roulez en électrique, moins chère est la charge. Et chez Fiat, des bons d’achat en monnaie virtuelle récompensent les conducteurs qui consomment le moins d'énergie sur la route. Une économie basée sur la vertu.

La voiture électrique va-t-elle sauver le monde ? Certainement pas. Tant qu’elle ne fera que déplacer le problème de la pollution, la bagnole (qu’elle soit à batterie ou à hydrogène) sera condamnée par les extrémistes et les champions de la cause de la décroissance.

Ces derniers ne manqueront pas de trouver absurde l'idée même de récompenser les automobilistes qui parcourent le plus de kilomètres au volant de leur voiture électrique. Elle est pourtant au coeur des programmes de fidélité d’un genre nouveau, mis en oeuvre par BMW Group et Stellantis.

BMW incite à charger plus fréquemment la batterie de son hybride rechargeable

Stellantis n’en est pas à son coup d’essai puisque, dès 2008, le programme Fiat ecoDrive incitait l’automobiliste à collecter ses données de conduite sur un clé USB, pour les analyser sur un site Internet prodiguant des conseils d’éco conduite. Néanmoins Stellantis oubliait un précédent important, lorsqu'il se déclarait voici quelques jours “le premier constructeur automobile à récompenser ses clients en mettant en place un système qui rémunère les comportements de conduite les plus écologiques”. Le groupe franco-italo-américain oublie en effet que, dès le mois de juin 2020, BMW Group annonçait son programme “BMW Points”, présenté en tant que “premier programme de bonus au monde pour les conducteurs de modèles hybrides rechargeables”.

Ce programme incitatif promet de distribuer aux bons élèves de la conduite d’une hybride rechargeable des points à monétiser sous la forme de sessions de charge gratuites. Le critère retenu pour évaluer le mérite de l’automobiliste est bien simple : c’est celui qui se donnera la peine, non seulement de brancher sa voiture hybride rechargeable, mais encore de basculer sur le mode “tout-électrique” à l’approche d’une zone à faibles émissions (ZFE). Voilà qui implique d’apprendre à gérer sa réserve d’énergie électrique, tout en roulant.

En roulant en mode électrique, l’automobiliste thésaurise des points qui garni[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi