Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 245,68
    +1 219,51 (+2,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,55
    +90,93 (+6,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Mondiaux de judo : la Française Audrey Tcheuméo en argent en -78 kg

Sixième journée des Championnats du monde de judo à Doha, au Qatar, ce vendredi.

En –78 kg, l’Israélienne Inbar Lanir a enchaîné les ippons pour atteindre la finale, battant au passage l’une des grandes favorites, l’Italienne Alice Bellandi.

Dans l’autre partie du tableau, la Française Audrey Tcheuméo a confirmé son retour au plus haut niveau. La championne du monde 2011 n’avais plus participé aux Mondiaux depuis 2018.

Mais Inbar Lanir était décidemment inarrêtable et s’est imposée sur ippon après deux minutes et 40 secondes de combat.

L’israélienne remporte à 23 ans son premier titre mondial.

Les médailles de la catégorie ont été remise par Moshe Ponte, président de l’Association israélienne de judo.

PUBLICITÉ

"Tout le monde a été très accueillant et j'ai vraiment apprécié d'être ici, l'atmosphère est géniale. Je suis vraiment fière", a déclaré Inbar Lanir.

En –100 kg, le champion du monde en titre, l’Ouzbek Muzaffarbek Turoboyev, a été battu dès le premier tour.

Lukas Krpalek, double champion du monde et double champion olympique, comptait bien en profiter. De retour chez les –100 kg, le Tchèque a fait étalage de son talent dans le travail au sol, pour atteindre la finale.

Face à lui, Arman Adamian, qui concourrait sous bannière neutre, était en pleine forme, imposant sa puissance à ses adversaires.

Sur la lancée, Arman Adamian a dominé et logiquement remporté la finale, décrochant ainsi son premier sacre mondial.

Le directeur sportif de la Fédération internationale de judo, Vladimir Barta, a remis les médailles.

"Pour être honnête, je n'arrive toujours pas à croire que je suis champion du monde, j'ai souffert pour en arriver là. J'ai perdu plusieurs fois mais aujourd’hui je gagne enfin le titre. Je n'arrive pas à y croire, je suis tellement heureux", a déclaré Arman Adamian.

Suite et fin des Mondiaux ce samedi avec le très attendu retour du décuple champion du monde Teddy Riner dans la compétition.